MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

05 - NAISSANCE DE L’EMPIRE TANG (Chine)

VIe - VIIIe siècle :

 

 

                                  

            NAISSANCE DE L'EMPIRE TANG

 

                                  

VIe et VIIe siècle :

 

En Thaïlande : (Encore en devenir)

La civilisation Dvāravatî (VIe XIe siècle) s'étend dans la plaine centrale de Bangkok et au-delà.

 

Etait-ce un royaume ?... une confédération de cités-états ?... nul ne le sait !

 

Leur statuaire fait état de leur attachement à la personne de Bouddha, mais l'Hindouisme avait aussi droit de cité.

 

Selon Georges Cœdès (*) des inscriptions en ''langue mône archaïque prouve que le fond de la population … de ce ''royaume'' … était môn''. 

 

Cependant il s'étonne que la tradition mône soit muette sur les Môns de Thaïlande où se trouvent de nombreux vestiges alors qu'elle est  ''bavarde'' sur Thatön (**) qui a été, certes, la grande ville mône par excellence et où il n'y a pratiquement aucun site important.

 

La civilisation mône de Thaïlande est peut-être apparue lors de la décadence du Founan vers la fin du VIe siècle ?... mais rien n'est moins sûr. Puis elle a du atteindre son ''âge d'or'' vers le VIIIe et IXe siècle … mais cela reste à prouver.

 

Ce qui semble plus certain, c'est qu'elle commença à décliner vers le Xe siècle lors des poussées … Khmère de l'est, Birmane de l'ouest et T'aïe du nord.

 

 

En l'état actuel des recherches, il n'est guère possible d'en dire plus !...

 

 

(*) Georges Cœdès (1886-1969) était membre de l'Ecole Française d'Extrême Orient. Il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages sur l'Asie du Sud-est. C'est lui qui entre autres a aussi ''ressuscité'' ou sorti de l'ombre le royaume sumatranais de Çrīvîjaya (VIIe-XIVe siècle).

 

(**) Thatön, anciennement Sudhammavatî, se trouve à l'embouchure de la Sittang en Birmanie. Ce fut une ville mône très prospère.

 


   

 

 

Photo 1 : Un Bouddha Mâravijaya en grès datant du VIIIe siècle découvert dans la province de Buriram (Aire comprenant Phutthaisong – Muang Sima – Dong Si Maha Pho). (*)

 

Photo 2 : Une carte délimitant très approximativement l'aire où se développa la civilisation Dvâravati.

 

Les villes repérées en vert sont portées à titre indicatif. La plupart n'existaient encore pas à cette époque y comprises Chiang-Maï qui fut fondée en 1296 et Ayutthaya en 1350.

 

Photo 3 : Un Bouddha debout en bronze datant du VIIIe siècle découvert à Nonthaburi près d'Ayutthaya le 09/09/1963. (*)

 

Le geste d'argumentation au moyen des deux mains est une des caractéristiques de l'art Dvâravati.

 

(*) Photos de Thierry Ollivier/Musée Guimet.

 



629 : le roi Clotaire II décède et son fils Dagobert Ier lui succède. St Eloi fut leur orfèvre et  leur trésorier.

 

 

630 

 

En Chine :

La dynastie des Tang (618/907) (*) entre 630 et 750, domine l'Asie centrale. Elle défait et fait les royaumes. (**)

 

En 618, le général de la garde impériale, Yu Wenhua fit assassiner l'empereur Yangdi (煬帝) (569-618) de la dynastie des Sui (581-618). Ce qui mit fin à cette dynastie.

 

Un certain Li Yuan se proclama alors empereur à Chang'an (Xian) et fonda la dynastie des Tang avec l'aide de son second fils, Li Shimin.

 

Ce dernier, sans doute déçu de ne pas avoir été désigné comme le successeur de son père, après avoir occis son aîné et son jeune frère força son père à abdiquer, et il le remplaça sous le nom de ''Taizong'' (太宗) (599-626-649).

 

Taizong sut s'entourer de gens de qualités ce qui redonna à la chine une nouvelle et grande jeunesse.

 

C'est lui qui introduisit à la cour une petite provinciale de 14 ans, Wu Zetian originaire du Shanxi. Elle allait devenir plus qu'une concubine !....

 

 

Liste des premiers empereurs Tang :

 

1/ ''Gaozu'' (Li Yuan) (566-618-626-635)

2/ ''Taizong'' (Li Shimin) (599-626-649)

3/ ''Gaozong'' (Zi) (628-649-683)

 

 

 

En 655 l'empereur Gaozong répudia sa reine, Wang, sous prétexte qu'elle ne lui avait donné aucun fils.

 

Il la soupçonnait aussi d'avoir étouffé le bébé de sa concubine Wu Zetian, alors que c'était la mère la véritable meurtrière de l'enfant. Wu Zetian avait tout ordonnancé pour faire accuser Wang car elle briguait la place de première dame de l'empire !...

 

Comme elle l'avait prévu Wu Zetian devint la nouvelle reine de l'empire. Alors celle-ci porta l'art de la cruauté à son paroxysme et mena les affaires de l'empire d'une main de maître et … d'une poigne de fer quand ce n'était pas d'acier !...

 

En 683 au décès de l'empereur Gaozong son fils Xian fut censé lui succéder sous le nom de ''Zhongzong'' (684) mais Wu Zetian qui tenait déjà les rênes du pouvoir le détrôna pour mettre à sa place son quatrième fils, Li Dan qui prit le nom de ''Ruizong'' (684-690)

 

Puis en 690 elle trouva beaucoup plus simple de gouverner sans intermédiaire. Alors elle s'autoproclama impératrice sous le nom de ''Shengshen'' ce qui lui donna l'occasion de s'attribuer un nouveau petit nom, celui de ''Zhao''.

 

Enfin elle remplaça la dynastie des Tang par sa propre dynastie, celle des ''Zhou''.

 

Malgré les révoltes de 684 et 688 qu'elle réprima sans faire de détail l'impératrice ''Shengshen'' se maintint au pouvoir jusqu'à sa mort en 705 à l'âge de 83 ans. (***)

 

Son corps alla rejoindre celui de l'empereur Gaozong au mausolée de Qianling dans la province de Shaanxi à environ quatre-vingt kilomètre de Xi'an.

 

A sa mort, le premier ministre d'alors, Zhang Jianzhi porta au pouvoir Li Xian, qui avait déjà censé gouverner sous le nom de ''Zhongzong'', et restaura la dynastie des Tang.

 

Alors les empereurs furent … après Wu Zetian que les Chinois place comme sixième ''empereur'' !...

 

 

Liste des premiers empereurs Tang : (suite)

 

00/ ''Wu Zetian'' (624-690-705)

04/ ''Zhongzong'' (Xian) (656-705-710)

05/ ''Ruizong'' (Dan) (662-710-712-716)

06/ ''Wu Zetian'' (690-705) (Bis repetita placent)

07/ ''Xuanzong'' (Longji) (685-712-756-762)

08/ ''Suzong'' (Heng) (711-756-762)

09/ ''Daizong'' (Yu) (726-762-779) (****)

10/ ''Dezong'' (Shi) (742-779-805)

 

 

 

 

(*) Tang s'écrit aussi T'ang & Ten.

 

(**) Entre autres, les Khans mongols seront défaits par cette dynastie tandis qu'elle contribuera à la naissance du Nánzhāo ou Nan-tchao, aujourd'hui le Yunnan.

 

(***) Le règne de l'impératrice Wu Zetian ou ''Shengshen'' est très controversé, peut-être parce que c'était une femme ?...

 

Certains en font une usurpatrice … néanmoins il faut reconnaître qu'elle sut s'entourer de gens de valeurs et de talents qui furent choisis parmi les meilleurs et non en fonction de leurs origines. Ces ''élus'' contribuèrent alors à l'essor économique de la Chine et à maintenir sa puissance.

 

D'après les livres d'Histoire chinois le régime actuel ne la porte pas dans son cœur. Mais j'avais lu, il y a quelques années, un livre (*) à son sujet, qui sans mettre dans l'ombre sa cruauté sans borne et sans limite la rendait attachante à bien des égards !... alors ?!...

 

(*) ''L'impératrice de Chine'' de Monsieur Lin Yutang, traduit par Christine Kontler-Barbier, est parue aux éditions Philippe Picquier. (Un achat que vous ne regretterez pas)

 

(****) C'est sous le règne de ''Daizong'' qu'en 763 le roi Tibétain Trisong Detsen investit Chang'an, mettant en fuite l'empereur Tang, qui par la suite lui aurait versé un tribut.

 

Les Chinois démentent catégoriquement cette allégeance, et affirment que les Tibétains seraient repartis ''gros jean comme devant'' !...

 

Dans le livre en français intitulé ''Histoire et civilisation de Chine'' je n'ai pas trouvé trace de la bataille de Talas en 751 ?... Un oubli ?!... sans du au manque de page !...

 

Bref à cet époque le Tibet était suffisamment puissant pour se permettre d'aller jusqu'à la capitale chinoise. Ensuite que les historiens prennent la plume !...

 

 

   

 

 

Photo 1 : L'empereur ''Gaozu'' (Li Yuan) (566-618-626-635) le fondateur et 1er empereur de la dynastie des Tang. Il régna de 618 à 626 et fut obligé par son fils à abdiquer.

 

Photo 2 : Une carte (*) de la Chine au début de la dynastie des Tang avant 750. Après cette date la Chine va perdre de sa puissance et de son étendue. (En vert clair ce sont les pays vassaux de la Chine).

 

En juillet 751 les armées impériales seront ''battues'' par les arabes près de la rivière Talas, d'où le nom de bataille de Talas, près de la ville de Taraz. Ce sera de part et d'autre l'arrêt définitif de leur avancée en territoire adverse. Plus jamais jusqu'à 2011 ( ?) la Chine ne cherchera à franchir cette ''limite'' et … vice versa du côté ''arabe'' !...

 

Photo 3 : L'Impératrice Wu Zetian (624-705)

 

(*) La carte a été établie d'après des documents chinois pris dans ''Histoire et civilisation de CHINE'' un livre en français, édité en Chine et vendu au musée de Shanghaï, alors elle diffère un peu de ce que présentent les livres occidentaux pour la même époque … mais si peu ... sur une telle étendue !...

 

Les gravures et mes sources chinoises proviennent aussi, pour la plupart, de ce livre, un livre très officiel et … peut-être un peu trop ?!...



649 :

 

Au sud de la Chine :

Dans l'actuel Yunnan, près du lac Erhai, un chef de tribu, Xinuluo, (細奴邏) fonde le royaume de Damengguo ou Da-Meng Guo, (大蒙国) (617-902) qui donnera naissance vers 737 au royaume de Nanzhao.

 

 

Dynastie des Dameng (大蒙)

 

- Meng Xinuluo (细奴逻) ou Meng Duluo () (617-649-674)

- Meng Luoshengyan () ou Meng Luosheng ( )(634-674-712)

- Meng Yang ( ) (712)

- Meng Shengluopi (蒙盛) ou Meng Chenglekui ( ) (673-712-728)

- Meng Piluoge (蒙皮逻阁) ou Meng Kuilejue ( ) (666-728-748) (*)

- Meng Geluofeng ( ) ou Meng Juelefeng ( )(712-748-779)

- Meng Yimouxun ( ) (754-779-808)

 

(*) C'est Meng Piluoge qui fondera le royaume de ''Nanzhao'' et en deviendra le premier roi.

 

 

 

661 (vers) 

 

Au Lanna : (Encore en devenir)

La région était alors peuplée par les Lua ou Lava qui formaient le royaume des Wa, ou peut-être plus simplement le pays des Wa.

 

D'après la légende, quelques ermites, dont Sudeva ou Vāsudeba, partis de Lavo (Lopburi) alors en territoire Môn, se donnèrent pour mission de créer une ville riche et prospère très au nord de Lopburi et à l'endroit précis où Bouddha aurait prédit l'édification de cette cité en son honneur.

 

Ils trouvèrent le saint lieu, fondèrent la ville et l'appelèrent ''Vieng Hărip'un'', ou Haripuchaï aujourd'hui Lamphun. (ลำพูน) 

 

Lorsque la ville trouva son ordonnancement les missionnaires bouddhistes demandèrent alors au roi de Lopburi, un Bouddhiste dont la fille Nang Cammadevi ou Nang Chama Devi ou encore Nang Chama Thewi (พระ นาง จามเทวี) honorait aussi les préceptes bouddhistes, de la mettre sur le trône de Lamphun. (**) 

 

Chama Devi accepta et devint la première souveraine de la ville.

 

Ainsi serait née la ville de Lamphun qui fut donc à l'origine une colonie mône bouddhiste. (***)

 

 

 

(*) Lopburi fut connu sous les noms de Lavaratha et Lăvô entre autres.

 

(**) Lamphun se trouve aussi sous les noms de : Haripuñjaya, Müang Hărĭphunxăi et Haripuchaï … entre autres !...

 

(***) L'année donnée par Camille Notton, traducteur de la chronique de Lampun n'est pas 661 mais 655 ?!...

 

Six années ont-elles été nécessaires entre la pose de la ''première pierre'' et la venue de la première souveraine ?... ou … les calendriers locaux manquaient-ils  de synchronisation entre eux ?...

 

Mengraï le roi du Lanna, avec ruse et patience s'emparera de la ville le 23 Avril 1281. Il sera par la même occasion le fossoyeur de la civilisation mône car douze ans plus tard il tuera Phraya Yi Ba (1271-1293) (พญา ยีบา), (*) le dernier roi d'Haripuchaï lors d'une bataille où ce dernier tenta de reprendre sa ville.

 

(*) Le fils de Phraya Yi Ba fut tué au cours d'une autre bataille quelque temps plus tôt !... alors … plus de roi et plus de successeur !...

 

 

 

Liste des souverains de Lamphun du VIIe au IXe siècle :

Nang Chama Thevi aurait régné de 663 à 670 ( ?)   

 

 

01/ Nang Chamadevi (พระ นาง จามเทวี)               régna 07 ans 0 mois

02/ Mahantayassa (Hanayos) (พระเจามห้นตยศ)    régna 80 ans 0 mois

03/ Kumanna (Kammanja) (Kumanjaraj)                régna 10 ans 0 mois

04/ Rudanta (Dantarajakumara) (Rudantra) (*)     régna 27 ans 0 mois

 

(*) Le règne de Phra Djao Rudanta (พระเจ้า อรุณทัย) (1333-1360 AB) aurait prit fin vers 817 ?!...

 

 

   

 

 

                        Art dvāravatî de Haripuchaï, (Lamphun)

 Œuvres du XIe-XIIIe siècle (photos 1 & 2) et VIIe-IXe siècle (photo 3).

 

Photo 1 : Tête de Bouddha en terre cuite provenant du Wat Phra That Haripuchaï. Elle est exposée au ''musée national Haripuchaï'' de Lamphun. (*)

 

Photo 2 : Un bonze en prière, une terre cuite provenant de Lamphun. Il se trouve au ''musée national de Chiang-Maï''. (*)

 

Photo 3 : Une tête de Bouddha sur fond de stèle, un grès provenant du Wat Phra That Haripuchaï. Cette pièce appartient au ''musée national Haripuchaï '' de Lamphun. (*)

 

Nota bene : La Wat Mahathat ou Wat Phra That, le plus grand de Lamphun, fut entièrement détruit lors d'un incendie en mai 1916.

 

(*) Photos de Thierry Ollivier/Musée Guimet.

 

 

 



17/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres