MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

A - Galerie d’Art Suvannabhumi (La) (Suvannabhumi Art Gallery)


Galerie d'Art Suvannabhumi (La)

(Suvannabhumi Art Gallery)

 

 

 

 Adresse : 116 Charoenrat ou Charoenraj - Tambon Wat Ketou – Ampho Muang CHIANG-MAI 50000

 

116, ถนนเจริญราษฎร์ ตำบลวัดเกตุ - อำเภอเมือง เชียงใหม่

 

Téléphone : 66.53.260.172 – mobile : 66.810.315.309

Email : suvmarmar@gmail.com

Site : www.suvannabhumiartgallery.com

 

 

Galerie ouverte tous les jours de 10 heures à 21 heures.

 

 

 

   

 

 

        Trois œuvres de l'artiste peintre birman Tin Maung Oo (1949)

 

A gauche : ''Les deux moniales'' une huile sur toile de 51x 76, de 1997.

 

Au centre : ''Pagode 1'' une huile sur toile de 61 x 95 de 1995.

 

A droite : ''Les trois moniales'' une huile sur toile de 76 x 64, de 2004.

 

 

 

Lorsqu'on pénètre dans la ''Galerie d'Art Suvannabhumi'' on a l'impression d'entrer dans un autre monde. L'atmosphère n'est plus celle du Lanna, mais celle que j'ai connu à Mandalay, une ville Birmane. Je vous jure que c'est vrai.

 

Tenue par des Birmans, tout s'explique, cette galerie à pour vocation de mettre sous les feux des projecteurs des peintres … birmans !...

 

D'ailleurs son nom n'a pas été choisi au hasard.

 

Dans les temps anciens, celui où le pali était une langue vivante, le mot ''suvannabhumi'' servait aux Indiens d'alors pour désigner la basse Birmanie … d'après les Birmans !...

 

Car quand on s'intéresse d'un peu plus près à la signification du mot on s'aperçoit qu'au fil des siècles il a servi à désigner un grand nombre de contrées de l'Asie du Sud-est, les îles de Java et Sumatra y comprises. Alors aujourd'hui nombre de régions revendiquent cette appellation !....

 

Les Thaïlandais, par exemple, font parti de ces gens. C'est pourquoi ils ont appelé le nouvel aéroport de Bangkok ?... ''Suvarnabhumi'' !...

 

Historiquement rien ne permet d'affirmer quoique ce soit et de donner raison à qui que ce soit. Alors laissons à chacun ses rêves et avant de revenir à la peinture disons que le mot ''suvannabhumi'' ou ''suvarnabhumi'' signifierait, ''terre de l'or '' ... autrement dit … une espèce d'eldorado du Sud-est asiatique.

 

 

   

 

 

            Trois œuvres de l'artiste peintre birman  U Win Pe (1936)

 

                             Des aquarelles sur papier de 35.5 x 51

 

 

 

 

J'écrivais un peu plus haut qu'en entrant dans la galerie l'atmosphère changeait et qu'on ne se sentait plus à Chiang-Mai, mais en Birmanie. Et c'est vrai.

 

A Chiang-Maï par exemple lorsque vous entrez dans une boutique tout est minutieusement et joliment arrangé. Car tout est fait pour cacher la misère et donner du lustre à l'objet le plus décati. Bien évidemment il ne faut pas s'aviser à soulever une tenture parce que l'envers du décor déçoit toujours.

 

J'en parle en connaisseur car j'ai la mauvaise habitude… selon certains … de toujours vouloir en savoir un peu plus sur tout ce que je vois !...

 

 


 

 

          Trois œuvres de l'artiste peintre birman  Myat Kyawt (1966)

 

A gauche : ''La ville de Rangoun 1'' un acrylique sur toile de 180 x 150.

Au centre : ''Le jardin Botanique'' un acrylique sur toile de 120 x 150.

A droite : ''La ville de Rangoun 2'' un acrylique sur toile de 120 x 150.

 

 

 

A ''Suvannabhumi'' la première vision que vous avez en entrant c'est … l'envers du décor, ce qui vous évite d'aller soulever des tentures … de faire un tour aux toilettes … et de voir vos illusions voler en éclats.

 

Dans cette galerie les choses sont à l'état brut. On ne cache rien aux visiteurs, on entasse où on peut et on fait avec les moyens du bord.

 

Autrement écrit ça fait un peu … ''désordre'', pour ne pas employer un mot plus désagréable qui ne serait pas de mise, mais cela à l'avantage d'être bon enfant, convivial et chaleureux.

 

De toute façon dès qu'on regarde les œuvres qui sont accrochées aux murs où posées à même le sol on finit par oublier le bric-à-brac qui les entoure.

 

Ce qui signifie que la qualité relègue au second les ''petits embarras'' environnants. Le contraire aurait été inquiétant non ?!...

 

 

   

 

 

       Trois œuvres de l'artiste peintre birman  Min Wae Aung (1960)

 

A gauche : ''Un bonze'' un acrylique sur toile de 132 x 132, de 2001.

Au centre : ''Des bonzes'' un acrylique sur toile de 213 x 122, de 2004.

A droite : ''Bonzes'' une aquarelle sur papier de 50 x 76, de 2005.

 

Un artiste hors pair pour la peinture mais à court d'idéeS pour les titres de ses œuvres. Vous ne trouvez pas ?...

 

 

 

La galerie existe depuis trois ans … une jolie performance ; car c'est fou le nombre de galeries que j'ai vu naître à Chiang-Maï et qui disparaissaient du jour au lendemain.

 

Dans les premiers temps de mon installation à Chiang-Maï lorsque je ne retrouvais pas une galerie que j'avais visitée l'avant veille, je croyais que je perdais la tête. Mais maintenant je sais qu'à Chiang-Maï tout va très vite, surtout lorsque les entrées financières ne sont pas celles que l'investisseur escompte !...

 

 

   

 

 

         Trois pastels de l'artiste peintre birman  Nay Myo Say (1967)

 

A gauche : ''Pagan'' un pastel sur papier de 28 x 20, de 2002.

Au centre : ''Pagan'' un pastel sur papier de 28 x 20, de 2002.

A droite : ''La pagode Kuthodaw de Mandalay'' un pastel sur papier de 28 x 20, de 2002.

 

Ces trois pastels figuraient dans l'exposition en cours à la ''Galerie Suvannabhumi'' lors de ma visite de Mai 2011.

 

 

 

Alors ces trois ans sont déjà en eux-mêmes une belle performance ; d'abord pour la durée mais aussi pour le nombre d'artistes birmans présentés au public en dehors de leur pays qui …hélas … dans leur pays n'ont que le droit d'avoir le petit doigt sur la couture de leur pantalon quand ils ne portent pas un ''Longhi'' !...

 

Il ne faut jamais oublier qu'un artiste n'existe que parce qu'il est vu. Il est donc important qu'un lieu comme celui-là ait pignon sur rue. Ceux qui me connaissent savent que je parle en connaissance de cause.

 

 

   

 

 

           Trois œuvres de l'artiste peintre birman  Zaw Min (1967) (*)

 

Nota : Zaw Min a exposé en France à plusieurs reprises

1/ A l'Indo-café de Lyon en 2007 et 2008

2/ A l'Eur-expo de Lyon en Février 2009

… et devrait exposer à nouveau en novembre 2011.

 

(*) Attention : Ne pas confondre le nom de ce peintre Zaw Min avec le nom du peintre suivant qui lui s'appelle … Min Zaw.

 

Des œuvres de ce peintre figuraient aussi à l'exposition en cours à la ''Galerie Suvannabhumi'' lors de ma visite de Mai 2011.

 

 

 

 

En conclusion, si la peinture vous intéresse n'hésitez pas à aller faire un tour dans cette galerie ; d'abord vous encouragerez ses promoteurs et ensuite vous y trouverez certainement une œuvre qui saura, d'une façon ou d'une autre, vous émouvoir ou tout simplement vous rappeler un instant privilégié de votre vie !...

 

 

   

 

 

             Trois œuvres de l'artiste peintre birman  Min Zaw (1972)

 

A gauche : ''Femme birmane 3'' un acrylique sur toile de 75 x 91, de 2005.

Au centre : ''Deux bonzes à Pagan'' un acrylique sur toile de 90 x 90, de 2004.

A droite : ''Nue'' un acrylique sur toile de 90 x 90, de 2007.

 

(*) Même remarque que précédemment, le nom de ce peintre n'est pas à confondre avec celui du peintre précédent qui lui s'appelle Zaw Min.

 

Des œuvres de ce peintre figuraient aussi à l'exposition en cours à la ''Galerie Suvannabhumi'' lors de ma visite de Mai 2011.

 

 

 

Pour rendre à César ce qui appartient à César j'ai trouvé ces œuvres sur les sites dont l'adresse suit.

 

http://www.facebook.com/media/set/?set=a.463348622522.249517.89286552522

http://art-tripping.com/artistes#artistes:zaw_min

http://www.salaween.com/bamar/presentation.php?idArtiste=6

http://www.dhammaweb.net/dhamma_art/author.php?author=Tin%20Maung%20Oo

http://issuu.com/kozarny/docs/suvanna_catal_2

 

 

Personnellement j'avais bien fait quelques photos mais vu le … petit désordre ''sympathique'' ambiant, les problèmes de reflets sur les vitres des aquarelles et … il faut le dire ma crainte de déranger je n'ai pas osé demander de bonnes conditions de prises de vues. Regardez les mauvais résultats obtenus :

 

 

   

 

 

A gauche vous avez reconnu le style de Zaw Min, (1967) c'est un acrylique sur toile de 61 x 91 intitulé ''Scène en pays Kachin''. Il était proposé à 55.000 Bahts (environ 1.200 euros)

 

Au centre il s'agit d'une œuvre de Tin Maung Oo (1949). C'est un acrylique sur toile de 113 x 84 intitulé ''Rêverie de Pagan 4''. Il était affiché 80.000 Bahts (environ 1.600 euros)

 

A droite cette aquarelle de 45 x 45 de Moe Nyo (1976) s'intitule ''En direction de Damanyangyi'' (Le plus grand temple Bouddhique de Pagan). Elle était vendue 18.000 Bahts (environ 360 euros)

 

 

Que les artistes non-cités me pardonnent !...

Mais je ne pouvais pas faire mieux dans la présente chronique. Mais rendez-vous à une prochaine fois … peut-être ?!...

 

Quant à moi pour me faire absoudre d'avoir osé présenter les trois mauvais clichés précédents j'offre à votre contemplation les deux derniers qui suivent et que je ne me lasse pas de regarder.

 

   

 

 

 

A gauche : une œuvre de Tin Maung Oo (1949) intitulé ''Mandalay 3'', un acrylique sur toile.

 

Ce sont des moniales qui durant la matinée parcourent les rues de la ville de Mandalay à la queue leu leu. Elles sont en quête de dons. Le plus souvent il est remis à chacune d'elle une petite coupure de un ou deux Kyat(s).  Ce qui finit par compter car, dès qu'une vague de religieuses s'en va une autre arrive. Et il en est ainsi durant toute la matinée et les suivantes !....

 

A droite : une œuvre de Min Wae Aung (1960) intitulé ''Sous le soleil 2'', un acrylique sur toile de 117 x 183 datant de 2001.

 

Un moinillon qui s'abrite du soleil avec son habit !…

 

 

 

Pas mal non ?....

 

… et pour voir tout cela une seule adresse :

 

La Galerie d'Art Suvannabhumi ou (Suvannabhumi Art Gallery).

 

 




19/05/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres