MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

AGATI A FLEURS ECARLATES (L’)


AGATI A FLEURS ECARLATES (L')

 

                               ou (entre autres noms)

 

SESBANIE A FLEURS ECARLATES  (La)

SESBANIA A FLEURS ECARLATES (Le)

 

 

 

 

Au Lanna : Khè-dègn (แคแดง) (*) (Agati rouge) ou Khè-khao (แคขาว) (Agati blanc) voire aussi  Khé-bane (แคบ้าน) (Agati des maisons)

 

 

(*) Le mot Khè (แค) désigne aussi en thaï un autre arbre. Un arbre qui appartient au genre sophora, et non plus au genre sesbania. Mais le sophora et le sesbania, tout en étant différents, ne manquent pas de points communs.

 

Cependant je n'ai pas trouvé de traduction exacte au mot khè (แค). Alors dans le cas présent je le traduis par Agati ce qui me semble plus juste que par le mot ''cat'', c'est-à-dire ''chat'', que j'ai lu dans la plupart des traductions anglaises.

 

Chat en thaï se dit ''méo'' (แมว) et non pas ''khè'' (แค). Il existe d'ailleurs un arbuste, le gmelina philippensis qui porte le nom de ''ton-Méo'' (หต้นแมว) c'est-à-dire ''l'arbre à queues de chat''.

 

Khè-dègn (แคแดง) ou Khè-dok-dègn (แคดอกแดง) en se traduisant par ''Agati rouge'' ou ''Agati à fleurs rouges'' est donc, à mon avis, une meilleure traduction que ''chat rouge'' ou ''arbre à chat aux fleurs rouges''.

 

Si vous connaissez la traduction exacte de Kè (แค) n'hésitez pas à me la donner pour que j'en fasse profiter les autres lecteurs.

 

 

 

Ailleurs : Le colibri végétal (Aux caraïbes) - Angkiëdèi (Cambodge) – Jing tian mu ou, Jing tian hua da (Chine) – Agati à grandes fleurs ou Sesbanie à grandes fleurs – fagotier – pois antillais – pois Valette ou Valier (France) - Hathya ou Agast ou encore Basna hadga (Inde) – Kembang Turi (Indonésie) - Khè-dègn ou Khè-Khao (Laos) – Turi ou Turi Daun (Malaisie) – Caju-Jawa (Macassars d'Indonésie) – Sisaban sqarlat (سيسبان سقرلت) (Perse) (*) – Khé-bane (plaine centrale de la Thaïlande) – Donc Dua ou Moc Djien Thanh (Viet-Nam)

 

 

(*) Le nom ''sesbania'', comme je vais l'expliquer plus loin, vient du Perse Sisaban. Et le mot ''écarlate'' ne viendrait-il pas de …sqarlat ?... Je vous laisse le soin de chercher la réponse.

 

 

 

Nom botanique : SESBANIA GRANDIFLORA (L) Poir.

 

Synonymes : cet arbuste ne manque pas d'appellations. Vers 1755 le botaniste français Jean-Baptiste Christian Fusée-Aublet (1720-1778) en parle sous les noms de ''Agati'' (*) ou ''Robinia grandiflora''. (**)

 

Avec le genre ''Agati'' apparaissent les noms de, Agati grandiflora Desv. - Agasti Aeschynomène grandiflora Forbe – Agati arvore ; puis, Dolichos (**) arboreus Forsk – Coronilla (**) grandiflora Willd  – Aeschinomène grandiflora L., ou Aeschynomène grandiflora L., et pour finir, après avoir été néanmoins Sesbania coccinea (LF) Poir.,  Sesbania grandiflorus (L) Poir.,  Sesbania grandiflora (L) Poir.

 

Signalons quand même pour le plaisir qu'il fut aussi nommé Sesbania grandiflora bispinosa Du Puy & Labat et qu'on le trouve aussi sous le nom de Sesbania coccinea (LF) Pers et … Sesbania grandiflora (L) Pers. … Ouf !....

Même avec les noms botaniques on finit par perdre son latin.

 

 

(*) Dans son édition de 1922 le Larousse écrit en page 35, que… ''L'Agati est un genre de plante des Indes …. ''.

(**) Le Robinia est aussi connu sous le nom de faux-acacia. 

(***) Le Dolichos est une plante originaire des Indes qui a beaucoup de points communs avec le Sesbania, comme d'ailleurs la Coronille. Mais cette dernière vient de l'Europe méridionale, et non des Indes.

 

 

 

 

Sesbania nous vient du persan, via la langue arabe. C'est un mot masculin qui apparaît en littérature pour la première fois en 1677. C'est un voyageur, de passage en Egypte, R.D. Vans, qui en rédigeant son journal de bord l'introduit dans notre vocabulaire.

 

En Perse, le ''Sisaban'' était le nom d'un arbre. En arrivant en Egypte le nom de cet arbre s'est transformé en ''Saysaban'', et notre globe-trotter l'a appelé, ''Seisebân'' et ''Sisabān''.

 

Le botaniste Christiaan Hendrik Persoon, (1761-1836) en le latinisant en a fait, ''Seâbania'' et enfin le Français Henri Ernest Baillon, (1827-1895) en 1891, lui a donné son orthographe définitive : ''Sesbania''.

 

Grandiflora est la réunion et la latinisation de deux mots : grandis qui signifie grand, et flora qui veut dire fleurs.

Alors un arbre suivit de cet ''adjectif latinisé'' est un arbre à grandes fleurs.

 

Poir. est la norme abréviative de l'abbé Jean Louis-Marie Poiret, (1755-1834) un naturaliste et explorateur français. Son œuvre la plus remarquée fut une identification de la flore barbaresque. (Algérie)

De ce long séjour en terre musulmane, (1785-1786) il écrira et publiera en 1789, ''Voyage en barbarie'', qui fera un succès.

En considération de son œuvre de nombreux noms d'espèces lui ont été dédiés ; ainsi que tout dernièrement, en 2008, le titre d'une revue naturaliste électronique du Maghreb, ''Poiretia''.  

 

 

 

 

 

 

Le SESBANIA GRANDIFLORA appartient à la famille des Fabacées (Fabaceae) ou des légumineuses (Léguminosae) ou encore des Papilionacées, (Papilionaceae) d'après la classification classique. (*)

 

C'est donc une famille, qui là encore ne manque pas noms.  Elle rassemble en son sein 12.000 espèces qui se répartissent en quelques 400 genres, dont celui des Sesbania.

 

 

Si l'on se réfère à la classification phylogénétique, la précédente famille n'est plus qu'une des trois sous-familles des Fabaceae. Et en tant que sous-famille elle prend le nom de Faboïdeae ou Papilionoïdeae, (**)

 

 

 

(*) Autrefois, en vieux ''françois'', le mot légume désignait les graines comestibles contenues dans les gousses de certaines plantes. Avec le temps son sens a changé. Il désigne maintenant, une plante potagère destinée à l'alimentation.

 

 (**) La particularité des Légumineuses et des Faboïdeae c'est d'avoir un fruit en forme de gousse qui donne … des ''fèves'' ou des pois, des haricots, etc. etc.

Et la principale caractéristique des Papilionoïdeae c'est d'avoir des fleurs qui ressemblent à des papillons.

 

 

 

Le sesbania grandiflora serait originaire du Sud-est asiatique, c'est-à-dire de Birmanie, du Cambodge, du Laos, de Malaisie, de Thaïlande (Lanna) et du Vietnam, tout en débordant sur l'Inde la Chine méridionale et Java.

 

Cependant le naturaliste finlandais Pehr Forsskål ou Peter Forskål, (1732-1763) l'observa en Egypte en 1762, lors de l'expédition qui devait le conduire en Arabie. (Peut-être était-ce le même arbre que celui de notre voyageur de 1677, R.D. Vans ?...)

 

Des ''agati '' ou ''Lagati ''

 

Aujourd'hui le sesbania grandiflora s'est répandu dans tous les pays tropicaux, y compris les îles du pacifique et compte parmi les plantes … envahissantes !...

 

 

Description :

 

Le sesbania grandiflora est un arbuste qui mesure entre cinq à six mètres de haut. Avec le temps, il devient un arbre de grande dimension, et peut atteindre les 17 mètres.

 

Son bois, qui est mou et léger, peut servir à la fabrication de planches, de bois de chauffage et de pâte à papier, sans plus.

 

C'est un arbuste à la tige droite, dont les rameaux sont étalés et un peu touffus.

 

 

   

 

Les feuilles du sesbania grandiflora sont petites et oblongues, de 3 à 6 centimètres de long sur 1 à 3 de large. Pétiolées et opposées elles forment des pennes de plus de douze couples de feuilles (entre 12 et 20 paires) avec une feuille impaire à l'extrémité de l'empennage. Ces pennes mesurent entre 20 et 60 centimètres.    

 

 

Les fleurs du sesbania grandiflora sont de la grosseur d'un œuf et peuvent être tantôt rouges et tantôt blanches. Ces deux couleurs ne cohabitent pas sur un même arbre, ou le sesbania a des fleurs rouges, ou il a des fleurs blanches.

 

Les fleurs forment des grappes pendantes d'une moyenne de cinq ou six individus, parfois plus, parfois moins. C'est une fleur dite papilionacée, car elle a l'aspect d'un papillon.

 

 

 

Le calice, de couleur crème, ressemble à un casque militaire surélevé.

 

La corolle se compose de quatre pétales d'un mauve violacé, lumineux … quand elle n'est pas blanche ; ou d'un blanc cru, lumineux … quand elle n'est pas ?... mauve.

 

Le plus important des pétales, celui que les botanistes désignent sous le nom d'étendard, se dresse et s'étend au-dessus des autres comme pour protéger le pistil des intempéries

 

Les deux pétales de côté, les ailes, sont plus courts. Quant au dernier d'entre eux, placé sous l'étendard et de forme incurvée, il semble servir de berceau au pistil.

 

 

 

 

Le fruit du Sesbania grandiflora est une longue gousse qui à maturité mesure environ trente à cinquante centimètres de long sur environ 8 à 10 millimètres de large.

 

Cette gousse se compose de deux valves contenant entre 25 et 35 graines en forme de rein. Chacune d'elles fait moins d'un centimètre de long et a une largeur de 3 à 5 millimètres. A l'intérieur de la gousse elles sont séparées les unes des autres par des cloisons transversales. Leur couleur tire sur le brun-rouge et leur poids avoisine le gramme.

 

 

 

Petite pharmacopée :

 

Les composants du Sesbania grandiflora sont toniques, riches en calcium en fer en phosphore et en bêta-carotène.

 

Les préparations à base de, son écorce, ses feuilles, sa gomme ou ses fleurs seraient efficaces en cas de diarrhée, pour ''laver'' les plaies et lésions purulentes et concernant les disfonctionnements du foie.

 

Le Sesbania grandiflora est très utilisé en médecine ayurvédique.

 

 

Au Lanna, comme au Laos, Vietnam ou Java, les fleurs ainsi que les jeunes cosses et les feuilles du Sesbania grandiflora sont mangées comme légumes.

 

En Thaïlande les fleurs entrent parfois dans la composition des currys.

 

 

Pour ceux qui auraient l'intention de les cuisiner, ne pas oublier de retirer le pollen de la fleur. Car le pollen du Sesbania grandiflora donne un goût d'amertume à toutes les préparations culinaires aux quelles il est mêlé.

 

 

Les feuilles seraient aussi un excellent aliment pour le bétail. En certaines régions d'Indonésie elles entrent pour 70% dans l'alimentation des bovins.

 

Quant aux résidus des décompositions du Sesbania grandiflora ils ont l'art d'améliorer la fertilité des sols et de les enrichir en azote.

 

    

 



15/03/2011 0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Liens

Voir les articles de la catégorie 05 BOT. - LES ARBRES