MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

C - WORAWUTH SRAKAEO - วรวุฒิ สระแก้ว

WORAWUTH SRAKAEO - วรวุฒิ สระแก้ว

 

Atelier et point de vente : Studio du JJ Market

Adresse : 45, Atsadathon road – 50000 Chiang-Maï

Tél. : (Thaï) 66 (0) 828 933 379 – (Angl.) 66 (0) 810 313 989

Email: info@watercolourdelanna.com .

 

   

 

 

                                  WORAWUTH SRAKAEO  - วรวุฒิ สระแก้ว

En août 2012 à la galerie de la grande librairie ''Suriwong Book Center'' de Chiang-Maï.

 

 

Wuth comme il se plaît à se faire appeler par ses connaissances, n'est pas à proprement parler un peintre, mais comme il le dit lui même un aquarelliste ; ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

 

 

Ce garçon, âgé aujourd'hui d'une trentaine d'années, est né le 13 février 1978 dans un petit village près de Surin, dans l'Isaan en Thaïlande du Nord-est. Une région quelque peu défavorisée et où il va passer sa plus tendre enfance avec ses deux sœurs cadettes. Car c'est lui l'aîné de la fratrie.

 

Sa famille est modeste, son père exerce la profession de chauffeur, alors à l'âge de 9 ans il quitte les bancs de l'école et à 13 ans entre comme novice dans un Wat de la région. A 20 ans il est ordonné moine, et ce nouvel engagement va durer 5 ans. Ce qui lui fera 12 ans sous l'habit de couleur safran.

 

 

Ses dernières années en religion le conduisent du côté de Chiang-Maï, plus précisément au Wat Boupharam (วัดบุปผาราม) de Mae Rim (แม่ริม). Une petite ville à une dizaine de kilomètres de la capitale régionale.

 

Puis du Wat Boupharam il ira au Wat Ket Karam (วัดเกตุการาม) de Chiang-Maï où il restera presque 5 ans. C'est-à-dire jusqu'à l'âge de 25 ans environ.

 

 

En 2003, pour des raisons personnelles mais aussi pour aider sa famille, il défroque et monte à Bangkok pour y chercher du travail.

 

Comme la vie n'est pas sans malice après une existence faite de prières et de méditations il va connaître une destinée sous les feux des sons-light et des pluies de paillettes. Car il va monter sur scène pour servir le chant et la danse avec 80 autres artistes.

 

Au retour d'une tournée, toujours à Bangkok, il va faire la connaissance d'un peintre local qui va lui faire découvrir son art. Très vite ce qui n'était qu'un passe-temps va devenir une passion, une passion qu'il avait déjà lorsqu'il était enfant mais, que les circonstances n'avaient pas permis de cultiver !...

 

 

à l'époque de ses premiers pas d'aquarelliste, raconte WORAWUTH SRAKAEO, ''je travaillais dans un restaurant, et chaque jour j'avais hâte de me retrouver chez moi pour peindre de minuit à trois heures du matin''.

 

Pour se perfectionner, durant un an il va suivre des cours dans un studio installé au sein du ''Silom complex'' de Bangkok.

 

     

 

Photo 1 : Un marché local de Luang Prabang au Laos. Une aquarelle sur papier de 38 cm x 56 cm. (400 $)

Photo 2 : Un marché local de Luang Prabang au Laos. Une aquarelle sur papier de 38 cm x 56 cm. (400 $)

Photo 3 : Un marché local de Luang Prabang au Laos. Une aquarelle sur papier de 56 cm x 76 cm. (500 $)

 

 

Puis fort de son expérience métropolitaine WORAWUTH SRAKAEO décide de rentrer à Chiang-Maï. Il a alors une trentaine d'années et une farouche volonté de vouloir vivre de son art, donc de ses aquarelles.

 

A Chiang-Mai il ne trouve rien de mieux que de poursuivre et d'affiner sa formation auprès d'Ajarn Thanakorn Chaijinda (ธนกร ไชยจิดา) (10/12/1956), et il a raison.

 

Car cet homme d'une cinquantaine d'années est un maître en la matière. Rien de ce qui existe à Chiang-Maï n'a échappé à son ''aquarellophagie''. Ajarn Thanakorn Chaijinda (ธนกร ไชยจิดา) a mis la ville en aquarelles comme personne avant lui, ne l'avait fait, et cela avec un talent et un brio incontestable.

 

Ajarn Thanakorn Chaijinda est chargé de cours à l'université de Maejo et a son studio-école dans la 13ème soï de Nimnanhaemin road à Chiang-Maï. (0-5389-5262).

 

Donc, WORAWUTH SRAKAEO est allé à bonne école. Mais l'élève est si doué que le maître ne s'y trompe pas et lui propose d'emblée d'entrer dans son association, où les artistes sont triés sur le volet,  la ''Water colour de Lanna'' où ils ne sont que … cinq !...

 

   

 

 

Photo 1 : Le livre publié par Thanakorn Chaijinda : ''L'aquarelle c'est ma vie'' Il y présente quelques unes de ses très nombreuses aquarelles en commentant ses sujets.

Photo 2 : Ajarn Thanakorn Chaijinda (ธนกร ไชยจิดา) en août 2012 à la galerie de la grande librairie ''Suriwong Book Center'' de Chiang-Maï.

Photo 3 : Une aquarelle de Thanakorn Chaijinda, extraite de son livre, présentant les Bouddha du Wat inthakin Sadue Muang tel que vous ne les verrez plus. Car après avoir souffert des intempéries des années durant ils sont aujourd'hui dans un splendide petit temple en bois, ouvert … à tous vents. (C'est sans doute leur Karma ?!...) L'art de l'aquarelle est aussi un art du souvenir.

 

 

 

Très vite WORAWUTH SRAKAEO va exposer.

 

Ce sera d'abord en groupe. En août 2010, en compagnie d'autres peintres donc, il présente quelques œuvres au ''Central plazza'' de Chiang-Maï. Un complexe commercial situé non loin de l'aéroport.

 

Au sein de ce complexe le lieu d'accrochage porte le nom de ''Northern Village''. C'est un très bel endroit où l'artisanat de qualité s'expose en long et en large, et où la peinture a droit de cité. Il y a souvent de très belles expositions de peintres  en ''solo'' ou à plusieurs.

 

Sur sa lancée, en Octobre et toujours à Chiang-Maï, WORAWUTH SRAKAEO expose seul cette fois. C'est au ''West restaurant''. Un lieu qui se situe dans un quartier très en vogue sur la Huai Kaeo road dans Nimmana Haeminda, (08 0122 7136) c'est-à-dire situé plus au Nord-ouest qu'à l'ouest de la ville ?!...

 

Mais les Thaïlandais ont un sens inné de l'orientation, car même en mettant le nord au sud ils finissent toujours par trouver leur chemin. Et ce n'est pas demain que les Farangs acquerront ce sens particulier … de l'orientation !...

 

 

Puis courant décembre, toujours en 2010, c'est le grand centre culturel de la place des trois rois qui lui ouvre ses portes avec, là encore, quelques autres confrères.

 

Courant 2011 c'est la galerie de la grande librairie ''Suriwong Book Center'' qui se trouve rue Suriwong qui l'accueille, lui et quelques autres artistes.

 

Cette même année le 27 novembre il participe à la ''Garden Party'' du CityLife, un excellent journal de Chiang-Maï, en compagnie de Khun Mook.

 

   

 

 

Photos 2 & 3 : WORAWUTH SRAKAEO en compagnie de Khun Mook le 27 novembre 2011 à la ''Garden Party'' du CityLife.

 

Dans l'article sur cette Garden Party, WORAWUTH SRAKAEO commente : ''Nous sommes arrivés en retard comme d'habitude mais … etc … etc …et en bref … tout s'est très bien passé. ''

Cette ''précision'' concernant le retard va de soi dans tout le royaume, c'est le contraire qui aurait été étonnant ... le fait d'arriver à l'heure.  

 

 

 

Puis en 2012 l'association ''Water colour de Lanna'' réinvestit la galerie de la grande librairie ''Suriwong Book Center''. Et c'est là que j'ai rencontré WORAWUTH SRAKAEO.

 

 

Au premier coup d'œil je pensais tout d'abord qu'il s'agissait d'une exposition de Thanakorn Chaijinda d'autant que le maître était là et qu'il n'y en avait que pour lui.

 

Cet homme très sympathique ne résiste pas au plaisir de pérorer et, comme son public semble adorer ses péroraisons, il est  vrai qu'il a un réel talent de comédien, pendant son ''numéro'' tout son environnement se couvre d'un linceul d'ombre !...

 

Bref, en parcourant l'exposition je trouvai que certaines œuvres n'étaient pas de la même ''facture'' que la plupart de celles qui étaient accrochées, surtout du fait de leurs couleurs. Alors je me suis approché de ces … ''presque intruses'' …et c'est là que je me suis rendu compte de la présence d'un autre aquarelliste … WORAWUTH SRAKAEO.

 

Il était d'ailleurs aussi présent ce jour là, mais sa modestie faisait qu'il était inexistant. Heureusement ses aquarelles rééquilibraient la situation.

 

Alors c'est en allant voir une deuxième fois cette exposition que j'ai su qui était le petit jeune homme très modeste qui se trouvait à l'entrée, près du livre d'or et, dans l'ombre du grand Thanakorn Chaijinda.  

 

   

 

 

Photo 1 : ''Une nuit dans la rue Chang Moi du quartier chinois de Chiang-Maï''. Une aquarelle sur papier de 38 cm x 56 cm.

Photo 2 : WORAWUTH SRAKAEO  - วรวุฒิ สระแก้ว en août 2012 à la galerie de la grande librairie ''Suriwong Book Center'' de Chiang-Maï.

Photo 3 : ''Un jour de sortie à une cascade''. Une aquarelle sur papier de 56 cm x 76 cm. (500 $)

 

 

 

De part son expérience professionnelle WORAWUTH SRAKAEO est encore un tout jeune aquarelliste. Cependant il a pris du maître ce qu'il avait à prendre pour affirmer sa propre personnalité.

 

Il ne l'a pas copié, mais il a adapté à sa personne sa technique. Ainsi on ne confond pas les œuvres de l'un et de l'autre.

 

Personnellement ce qui me touche le plus chez WORAWUTH SRAKAEO, ce sont ses couleurs et en particulier ses violets et ses bleus qui grâce à la luminosité particulière qu'il donne à ses aquarelles les imprègnent d'une atmosphère de douceur et de sérénité. Je dirai même de plénitude voire … de mysticisme.

 

Il a aussi l'art de saisir au bon moment des scènes dont la fugacité échappe à la plupart du commun des mortels.

 

Ainsi par exemple entre les deux extrêmes que sont la pluie et le beau temps et qui peuvent durer un temps infini il y a une embellie de seulement quelques minutes, durant laquelle tout bascule, et c'est ce court instant qu'il réussit à immortaliser et à sublimer.

 

Non seulement il réussit à l'exprimer au niveau des couleurs, de la luminosité, mais aussi par le biais de ses personnages, aussi minuscules soient-ils. Regardez bien les jambes de ces petits bonshommes, elles ont l'air d'esquisser des pas de danses qui reflètent la joie intérieur du personnage à qui elles appartiennent.

 

Le génie de ce garçon c'est de peindre le moment privilégié où son sujet est dans un état de grâce ou une situation extraordinaire, c'est-à-dire hors de l'ordinaire, et hors du commun.

 

L'aquarelliste lambda se contente d'une prise de vue toute simple sans se soucier des mille et uns détails qui font l'originalité, la rareté et la vie d'une œuvre.  D'ailleurs c'est ce sens inné de saisir au vol la magie de la vie qui fait toute la différence entre un bon peintre et un artiste, ce qu'est WORAWUTH SRAKAEO. Une technique se travaille  mais un don ne s'invente pas.

 

 

Vous l'aurez compris, j'ai été tout de suite conquis par les œuvres de ce garçon c'est pourquoi je me suis précipité sur mon clavier.

 

   

 

 

Photo 1 : ''Des poissons Koï''. (*) Une aquarelle sur papier de 38 cm x 56 cm. (400 $)

Photo 2 : ''Des moines dans un sentier de forêt''. Une aquarelle sur papier de 38 cm x 56 cm. (400 $)

Photo 3 : ''Le musée national de Luang Prabang''. Une aquarelle sur papier de 56 cm x 76 cm. (500 $)

 

(*) Le poisson Koï est aussi appelé la carpe japonaise.

 

 

 

Hélas si la galerie Suriwong est un lieu où il est bon de s'arrêter de temps en temps, même pour revoir certaines œuvres, l'éclairage n'est pas vraiment adapté.

 

Quant aux aquarelles elles sont sous vitre. Alors en raison de ces difficultés il est très difficile de prendre des photos de qualités. C'est pourquoi j'en ai aussi peu à vous montrer. Mais déjà, avec celles que vous avez vues, vous pouvez vous rendre compte du talent de WORAWUTH SRAKAEO.

 

   

 

 

Photo 1 : Le ''Wat Chet Yod'' de Chiang-Maï. Une aquarelle sur papier de 38 cm x 56 cm. (400 $)

Photo 2 : ''Keng Tung'' un village de Birmanie. Une aquarelle sur papier de 38 cm x 56 cm. (400 $)

Photo 3 : Le ''Wat Saen Feng'' de Chiang-Maï. Une aquarelle sur papier de 38 cm x 56 cm. (400 $)

 

 

Nota bene : La plupart des photos des aquarelles viennent du site de WORAWUTH SRAKAEO à savoir :

//www.watercolourdelanna.com/worawuth/

 

 

Pour être le plus complet possible je signale que cet artiste partage un studio avec un artiste designer australien Chris Chun et que ce studio se trouve au nord-est de la ville dans le JJ Market, au 45 Atsadathon road. C'est la route qui conduit de l'angle Nord-est au grand magasin Lotus.

 

N'hésitez pas à entrer en voiture dans le JJ Market, il y a des places de parking.

 

Le studio de WORAWUTH SRAKAEO et de Chris Chun se trouve tout à côté de l'office de renseignements où le préposé n'est pas toujours à son poste et à qui il faut demander ou se trouve WUTH  car WORAWUTH SRAKAEO il ne … connaît pas !...

 

En tout cas, ce fut le cas du concierge qui était à ce poste lorsque j'y suis allé.

 

WORAWUTH SRAKAEO maintenant, donne aussi des cours !

 

Si vous voulez en savoir encore plus sur WORAWUTH SRAKAEO il y a, en anglais, un article avec peu de photos le concernant sur :

//artshineqc.blogspot.com/2012/07/close-up-with-artist-wuth.html

 

   

 

 

WORAWUTH SRAKAEO  - วรวุฒิ สระแก้ว en août 2012 à la galerie de la grande librairie ''Suriwong Book Center'' de Chiang-Maï.

 

 

Pour conclure, si vous passez à Chiang-Maï, que vous entendez parler de cet aquarelliste WORAWUTH SRAKAEO allez lui rendre visite. Une aquarelle est un cadeau original qui, avec le temps, ne peut que prendre de la valeur … sentimentale voire pécuniaire.

 



30/08/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres