MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

D - EXPOSITION DE PAPIERS- DÉCOUPÉS 2014 - SHANGHAI

 

D - EXPOSITION DE PAPIERS- DÉCOUPÉS 2014 - SHANGHAI

 

 

           L'EXPOSITION DE PAPIERS- DÉCOUPÉS

       de la galerie Lin Ximing à Xujiahai (Shanghai)

 

                                    octobre 2014

 

                           ‘’Lin Ximing Modern paper-cutting Gallery‘’

                                            林羲明現代剪纸艺术馆

                                            420 rue Shuang Feng

                                                    (420 双峰路) 

 

 

EPD 001.JPG  EPD 002.JPG  EPD 003.jpg


 

                                  Shanghai et ses nouveaux symboles :

Photo 1 : L’ex pavillon de l’exposition universelle de 2010 devenu au 1er octobre 2012 le musée d’art de Chine de Shanghai‘’. (中华艺术宫) (Shanghai Mei Shu Guan).

                                    Shanghai et son héritage culturel :

Photo 2 : Un certificat de l’UNESCO, en date du 30 septembre 2009 attestant de l’inscription de l’art du papier découpé chinois au patrimoine immatériel de l’humanité.

                                  Shanghai et ses nouveaux symboles :

Photo 3 : L’opéra de Shanghai, une œuvre architecturale de Jean-Marie Charpentier, inaugurée le 27 aout 1998.

 

 

 

Shanghai est comme une feuille de cire géante d’où s’élèvent des milliers d’alvéoles. (Shanghai en 2014 c’est 23.000.000 d’habitants, soit un tiers de la population française.). Ces alvéoles ne sont pas hexagonales mais carrés, rectangulaires voire un peu biscornues, et  indépendantes les unes des autres.

 

Ce sont comme des petits enclos contenus dans une enclave plus grande qui elle-même peut dépendre d’un îlot emmuré encore plus grand. Il n’est pas rare qu’un immeuble de six étages, c’est-à-dire contenant une trentaine de familles, soit à lui tout seul, le seul et unique lieu de vie d’un petit enclos.

 

Donc, au-delà des clôtures particulières il y a la clôture générale, qui est équipées elle aussi d’une ou de plusieurs portes mais … couplées avec une loge dont le gardien qui l’occupe veille à la sécurité de tous et au bon ordre du secteur.

 

Quelques uns de ces espaces de vie boisés mais murés, communiquent entre eux au moyen d’une ruelle qui leur est commune et qui est suffisamment large pour que des voitures automobiles puissent y circuler ; ces voies particulières et privées traversant un îlot permettent aux habitants des différentes enclaves d’accéder aux artères secondaires puis aux grandes artères de la ville.

 

Autrement écrit, il suffirait de fermer les portes de ces ruelles secondaires, ce qui peut se faire très rapidement, pour retenir chez elles les différentes populations de tout un îlot.

 

  EPD 004.jpg  EPD 005.jpg  EPD 006.jpg  EPD 007.JPG

 

 

Quelques ruelles secondaires dans le Shanghai historique permettant de circuler entre les … ‘’alvéoles‘’ d’habitats et d’accéder aux grandes artères de la ville. Ces petites voies de circulation sont comme les parois de quelques alvéoles ou, la matérialisation des limites entre différents îlot.  Elles sont toutes équipées d’une porte à chacune de leurs extrémités.

Les trois premières photos lèvent le voile sur un passé récent et le mode de vie correspondant, (quartier de Lúwān qū -卢湾区) ; la quatrième photo montre que le tourisme, qui n’est pas sans effets négatifs, peut aussi être à l’origine de la remise en valeur d’un riche patrimoine architectural laissé par quelques colonisateurs dont, ici … les Français ?!...  Zhi chén Fāng (坊成志 – lecture d’avant 1949, c’est-à-dire de droite à gauche.) (志成坊 – lecture après 1949, c’est-à-dire de gauche à droite.)

 

 

  EPD 008.jpg  EPD 009.jpg  EPD 010.JPG

 

Photo 1 : Une petite ruelle entre deux îlots dans l’ancienne concession française.

Photo 2 : Un marchand de marrons rue Futzo ou Fúzōu lù (福州路), une grande artère de l’ancienne concession anglaise où s’élève aujourd’hui la plus grande librairie de Shanghai. (Le rayon de livres français s’est réduit.)

Photo 3 : Une petite ruelle de Zhi chén Fāng et toute une … alvéole qui ont trouvé une nouvelle vie avec le tourisme.

 

 

 

Les grands axes routiers centraux étaient aussi, il n’y a pas si longtemps, bordés de murs. Mais un vent nouveau a soufflé, certains de ces murs ont été percés, alors des commerces se sont installés dans ces … ‘’trous‘’ donnant, pour la plupart sur un habitat ; aujourd’hui tout un chacun a oublié ces murs borgnes et interminables d’antan, que les touristes sont loin d’imaginer.

 

Autrement écrit, tout un alignement de commerces constitue, dans la plupart des cas, une partie de la clôture d’un … îlot d’habitations. Cependant, si l’apparence des murs extérieurs de certains îlots a changé il n’en va pas toujours de même pour son espace intérieur.

 

Nonobstant, à l’intérieur de certaines de ces enclaves de très petits commerces se sont installés ; il peut s’agir d’un lieu de coiffure ou d’une petite blanchisserie ; des écoles ont été construites ainsi que des mini-parcs de gymnastique et, parfois des lieux dits … culturels.

 

Le long de certaines de ces voies intérieures des directives, certains diront des recommandations, sont données aux passants par le biais d’œuvres artistiques en deux dimensions.

 

Le long de certaines voies à grande circulation, ce sont carrément des œuvres qui sont reproduites et placardées sur des dizaines de mètres, voire des centaines. Là encore il s’agit d’œuvres d’art, des peintures, du papier-découpé ou des photos pour ne citer que ces modes d’expression !...

 

  EPD 011.JPG  EPD 012.JPG  EPD 013.JPG  EPD 014.JPG

 

 

                Quelques exemples d’emplois d’œuvres en papier-découpé

                              pour parfaire l’éducation de la population.

Photo 1 : Un exemple de mur d’un quartier populaire recouvert de ‘’conseils‘’ au moyen de tableaux, papier-découpés et autres supports artistiques.

Photo 2 : ‘’Vol de printemps‘’ (放飞春天) de Sūn píng (孙平) met en scène une grand-mère en chaise roulante, des parents et leur enfant. Le message à faire passer c’est : ‘’respecter les vieux et aimer les jeunes‘’ (尊老愛幼行天下)

Photo 3 : ‘’Petite maison – bon voisin‘’ (小屋好邻居) de Mǐnmǐn Pén (敏敏 彭) Le message à faire passer c’est : ‘’Vivre en harmonie avec ses voisins depuis son petit chez-soi‘’.

Photo 4 : ‘’Les économies d’aujourd’hui – contribue au bonheur de demain‘’ (*) (代代节俭 - 万世有馀) (Pas de nom d’auteur). Plusieurs feuilles de platane (un arbre qui, soit dit en passant, fut importé à Shanghai par les français) affichant des œuvres différentes ont été accrochées par les résidents du  quartier de Fèng Lin (枫林) tout au long de la rue Wanping (Sud) (宛平南路) pour rappeler quelques … conseils de bonne conduite !.... Malgré leur grand nombre, je n’en ai vu aucune conseillant de ne pas bousculer ses voisins en marchant. Hélas !... La longueur d’affichage devait être insuffisante.

(*) A noter que le poisson n’est là que pour illustrer la formule ‘’bonheur de demain‘’ car le nom du poisson et … ‘’bonheur de demain‘’ sont homonymes. Les Chinois jouent beaucoup sur les homonymies que les traductions sont loin de rendre évidentes.

 

 

 

Et la galerie Lin Ximing dans tout ça ?!...

 

Tout à côté du grand stade de Shanghai, dans l’un des îlots qui se trouve sur sa périphérie, il y a un espace où les ‘’anciens‘’ peuvent se retrouver devant un ordinateur, disposer de livres ou tout simplement se rencontrer en toute cordialité.

 

A l’origine, ce bâtiment aurait été construit pour devenir une superette, peut-être l’a-t-il été ?....

 

Autrement dit, il n’y a pas qu’en France que la … culture hérite d’un lieu qui était loin de lui être destiné. Grâce aux utopistes l’art a encore de beaux jours devant lui ?!...

 

Toujours est-il qu’aujourd’hui ce … ‘’rendez-vous des anciens‘’ est un endroit où un certain art a trouvé asile ; mais un art spécifique à la Chine … puisque c’est celui du papier découpé.

 

Les bureaux ou les pièces annexes de la superette ont suffi pour accueillir les différentes activités proposées aux anciens. Alors l’espace qui était destiné aux étals est devenu une salle d’exposition ; une galerie plus précisément ; mais une galerie réservée à l’accrochage d’œuvres en papiers-découpés. La seule, à ma connaissance, à Shanghai ?!...

 

  EPD 015.jpg  EPD 016.jpg  EPD 017.jpg


 

Photo 1 : Une maquette du quartier du grand stade de Shanghai non loin duquel se situe la galerie Lin Ximing. Cette maquette est visible au musée urbain de la ville de Shanghai situé non loin de l’Opéra dit aussi … ‘’Grand Théâtre‘’.

Photo 2 : Un des plans de rues du quartier de Xujiahui (徐家汇) (*) que les Shanghaïen appelle Zi-Ka-Wei. C’est là que s’élève la ‘’Galerie Lin Ximing‘’ au 420 de la rue Shuang Feng – district de Fenglin.

A noter qu’il existe des voies tertiaires de circulation, non représentées, dans les surfaces en bleue claire délimitées par des rues de même teinte. Ce sont ‘’mes‘’ îlots contenants de plus petits îlots. (Des îlots poupées gigognes en quelque sorte.)

 (*) Ancienne orthographe : 徐家匯

Photo 3 : La façade de la Galerie Lin Ximing dite ‘’Lin Ximing Modern paper-cutting Gallery‘’ (林羲明現代剪纸艺术馆), sise au 420 rue Shuang Feng Rd (双峰路).

 

 

 

L’existence de cette galerie spécialisée est due, en partie, à un digne représentant de cet art. Il s’agit de Monsieur Lin Ximing (林曦明) (1925-) un artiste du papier découpé. Mais … commençons par le début.

 

  EPD 018.jpg  EPD 019.jpg  EPD 020.jpg
 

Photo 1 : Lin Ximing âgé entre 18 et 20 ans – en tout cas avant 1949.

Photo 2 : Lin Ximing en compagnie du peintre Guan Lian () (1900-1986) avec en arrière plan la grande muraille.

Photo 3 : Lin Ximing en Octobre 2014, alors âgé de 89 ans, à la galerie Lin Ximing

 

 

Shanghai, qui soit dit en passant fut appelée le ‘’Paris de l’Orient‘’ est une métropole qui a connu un véritable essor à partir de 1843, c’est-à-dire quelques temps après le traité de Nankin (29/05/1842) qui mettait fin à la première guerre de l’opium et ouvrait cinq ports chinois aux occidentaux. (Shanghai, Ningpo, Canton, Amoy et Foochow.)

 

De ce fait, le commerce aidant, Shanghai a attiré non seulement des commerçants mais aussi des artisans y compris des artistes en papier-découpé. Comme ces gens venaient de tous les horizons de la chine l’art du papier-découpé Shanghaien s’est enrichi de toutes les techniques et de tous les styles propres à de nombreuses régions chinoises. Mais les artistes œuvraient alors chacun de leur côté, sans le moindre corporatisme. C’était l’ère des francs tireurs et non du communautarisme.

 

  EPD 021.jpg  EPD 022.jpg  EPD 023.jpg  EPD 024.jpg
 

 

Photo 1 : Lin Ximing en octobre 2014 dédicaçant l’un des recueils de propagande dont il a été l’illustrateur.

Photo 2 : Une des illustrations de Lin Ximing tirée du recueil de propagande intitulé : ‘’Une mère dans l’armée rouge‘’ (红色娘子军).

Photo 3 : Un papier-découpé de Lin Ximing extrait des ‘’enfants du Sichuan‘’ (四川儿歌) ‘’La mère et son enfant‘’.

Photo 4 : Une toile de Lin Ximing intitulée ‘’La danse de la rivière entre les montagnes‘’ (江流天地外山色有舞中).

 

 

 

Après la fondation de la Chine nouvelle, le 1er octobre 1949, le papier découpé a connu à Shanghai un développement sans précédent sans que l’on sache pourquoi, et grâce à des artistes hors norme comme Wang Zigan (王子淦) (1920-2000). Wang Zigan va être, avec quelques autres l’un des piliers de l’école de Shanghai du papier-découpé ; une ‘’association artistique de fait‘’ où vont se retrouver les plus grand artistes de l’époque qui se donneront la mission d’enseigner cet art et de le faire connaître  auprès du plus grand nombre.

 

Les images qui suivent sont la preuve que, quelques cinquante ans plus tard, cette mission se poursuit !...      

 

  EPD 025.jpg  EPD 026.jpg  EPD 027.jpg

 

             Le papier-découpé au centre d’un concours en milieu scolaire :

                                   - Exposition des créations primées -

 

Photo 1 : Les bonnes saveurs de grand-mère (年味奶奶)

Un papier découpé de Ma Xiao Jing et Ma Xiao Xin ( 马晓婧 &  马晓欣)

Elèves d’école primaire - médaille d’or – (金奖). 

Photo 2 : Il pleut (下雨了) - Un papier découpé de Su Wen (苏雯)

Elève d’école primaire – médaille d’or.

Photo 3 : Fleurs de prunier dans un froid printemps (寒梅春浓)

Un papier découpé de Dong Qing (董卿) – Elève d’école primaire – médaille d’or.

 

     

 

Monsieur Wang Zigan, qui a appris et vécu dès son plus jeune âge du papier découpé, non seulement va faire siennes des spécificités traditionnelles propres au sud de la Chine en réalisant des découpages d’une grande finesse, mais il va aussi libérer cette région des motifs de broderie simples dont elle s’était fait une spécialité.

 

La notoriété de cet artiste a conduit ses pairs à le considérer comme le ‘’Père du papier-découpé de Shanghai‘’. Un papier découpé dont le style est propre à Shanghai car la grande spécificité du … style-Shanghai … est … l’inclusion.

 

Cette inclusion signifie que l’œuvre en papier découpé n’est plus d’une seule et unique pièce mais … qu’elle se constitue de pièces rapportées de différentes couleurs.

 

Pour information … comme l’art du papier découpé de style-Shanghai ne cesse d’évoluer, on parle aujourd’hui d’œuvres en papier découpé en trois dimensions !... mais … ce n’est pas notre sujet !...

 

  EPD 028.jpg  EPD 029.jpg  EPD 030.jpg


 

             Le papier-découpé au centre d’un concours en milieu scolaire :

                             - Exposition des créations primées -  (suite)

 

Photo 1 : Mon doux miel (甜蜜的我) - Un papier-découpé de Dong Shi Yu (董诗语)

Elève d’école primaire - médaille d’or – (金奖).

Photo 2 : Un vieux rêve de l’année (我的岁梦)

Un papier découpé de Cáo Bīng Hóng (曹冰鸿)

Elève de lycée – prix d’excellence.

Photo 3 : Chevaux (马) - Un papier-découpé collectif de Fān Jùn Shēng (番俊升) - Dong Shi Yu (董诗语) - Xiàzi Yì (夏子懿) – Liáng Wǎnqí (梁琬琪) et Zhū Yán (朱 岩).

Elèves d’école primaire – prix d’excellence.

 

     

 

Monsieur Lin Ximing quant à lui, originaire de Yongjia dans la province du Zhejiang, non loin de Shanghai, a d’abord été un peintre dans la grande lignée de la peinture traditionnelle chinoise. Il eut pour professeur le peintre Shuo Mei Su (苏昧朔) (1900-1966) et enseigna lui-même à l’académie de peinture chinoise de Shanghai. Pour ces raisons, lorsqu’il se mit au papier-découpé ses œuvres n’appartenaient à aucune tradition du papier découpé ; chacune de ses découpes étaient et sont autant de traits de pinceaux restituant les émotions qui se dégagent de ses peintures.

 

Ses œuvres sont donc d’abord et avant tout des tableaux qu’il réalise non plus avec un pinceau mais avec une lame, et son art est de restituer avec cette lame les mêmes ‘’émotions‘’ qu’avec ses pinceaux ; ce qui enrichit d’autant le … style Shanghai.

 

  EPD 031.jpg  EPD 032.jpg  EPD 033.jpg

 

             Le papier-découpé au centre d’un concours en milieu scolaire :

                             - Exposition des créations primées -  (suite)

 

Photo 1 : Cocon & renaissance – (破茧重生) - Un papier-découpé de Dài Zàng Jiǎng (代脏奖) - Elève de lycée – prix d’excellence. 

Photo 2 : Rêve de Chine et rêve dans un Jardin (中国梦廊园梦) - Un papier-découpé de Lóu Qiū Yuán (娄秋园) - Elève de lycée – prix d’excellence.

Photo 3 : passionnante Coupe du Monde (激情世界杯) - Un papier découpé de Zhū Xīnyí (朱欣怡) - Elève de lycée – médaille d’or.

 

     

 

Au fil des ans Monsieur Lin Ximing va se voir confier de nombreuses responsabilités dans le domaine des arts et ainsi connaître une notoriété internationale. De ce fait, il va souvent représenter la Chine lors de certaines conférences internationales et se retrouver de fait, dans les pages du ‘’qui est qui ?‘’ (Who's Who), un dictionnaire qui donne la biographie des hommes et des femmes les plus en vue.

 

  EPD 034.jpg  EPD 035.jpg  EPD 036.jpg
 

 

             Le papier-découpé au centre d’un concours en milieu scolaire :

                             - Exposition des créations primées -  (suite)

 

Photo 1 : Rêver – (梦)  - Un papier-découpé de Liú Zi Chōng (刘子翀) - Elève de lycée – médaille d’or.

Photo 2 : Rêve de vols (放飞梦想) - Un papier-découpé de Chéng Jié - (程洁) - Elève de lycée – médaille d’or.

Photo 3 : Longue vie (寿比南山) - Un papier découpé de Zhàoyīlíng (赵一玲) - Elève de lycée – prix d’excellence.

 

     

 

Sur le plan local, ses fonctions de président et de vice-président dans de nombreux bureaux, titres qui seront souvent cumulés, vont le conduire à engager des actions visant à développer le style-Shanghai et à mieux le faire connaître tant auprès du commun des mortels que des artistes.

 

Pour cela, il va puiser dans sa propre expérience et organiser maintes manifestations en collaboration avec ses pairs du papier-découpé de Shanghai. Malgré son grand âge, 88 ou 89 ans en 2014 (*) je peux témoigner, pour l’avoir vu à l’œuvre, qu’aujourd’hui encore il ne ménage pas sa peine en faveur du papier-découpé.

 

(*) Dans le très beau livre qui m’a été offert concernant Lin Ximing il est imprimé en page de garde qu’il est né en 1925 et en page 98 qu’il est né le 10 février 1926 ?!....

 

  EPD 037.jpg  EPD 038.jpg  EPD 039.jpg

 

 

             Le papier-découpé au centre d’un concours en milieu scolaire :

                             - Exposition des créations primées -  (suite)

 

Photo 1 : Rêve de vols – (放飞梦想)  - Un papier-découpé de Zhū Xīn Yí – (朱欣怡) - Elève de lycée – prix d’excellence.

Photo 2 : Les 12 signes du zodiac – (+=生肖套组) - Un papier-découpé de Zhōu Qíng – (周情) - Elève de lycée – prix d’excellence.

Photo 3 : Pluie de bonheur dans la forêt ‘’éléphant‘’(雨林吉 ''象'') - Un papier découpé de Mǎruò Xiáng – (马若翔) - Elève de primaire – prix d’excellence.

 

 

 

Les œuvres qui sont présentées dans cette chronique sont celles des gagnants d’un concours interscolaire (Enfants des écoles primaires et secondaires y compris Lycées). Elles étaient exposées dans la galerie Lin Ximing qui se trouve dans le sous-district de Fēng Lín () du district de Xuhui (旭慧) de la Ville de Shanghai, notre superette devenue galerie.

 

Ce lieu d’exposition n’est pas tombé du ciel. Il a fallu un certain nombre d’années pour qu’il trouve sa … raison d’être. Lisez plutôt !...

 

  EPD 040.JPG  EPD 041.JPG  EPD 042.JPG

 

             Le papier-découpé au centre d’un concours en milieu scolaire :

                             - Exposition des créations primées -  (suite)

 

Photo 1 : Monsieur Liú Zi Chōng (刘子翀) un lycéen médaillé d’or posant devant son œuvre de papier-découpé intitulée ‘’Rêver‘’ (梦)

Photo 2 : Monsieur Liú Zi Chōng (刘子翀) médaillé d’or à … l’œuvre, sous l’œil de quelques artistes professionnels … qu’on ne voit pas sur la photo !...

Photo 3 : Mademoiselle Dān Tíng Tíng (单婷婷) une élève de primaire médaillée d’or posant devant son œuvre intitulée ‘’Sauter ensemble avec une même corde‘’ (一起来跳绳).

 

 

 

Entre 1949 et 2005, année durant laquelle la commission économique municipale de Shanghai a pris conscience du patrimoine exceptionnel que représentait l’art du papier découpé de style-Shanghai, 56 années se sont écoulées !...  

 

Deux ans plus tard, en 2007, cette même commission inscrit le papier-découpé de style-Shanghai dans la liste du patrimoine culturel immatériel de la ville méritant d’être conserver.

 

En 2008 le papier-découpé de style-Shanghai est enfin considéré par les autorités de tutelles de Shanghai comme relevant du patrimoine culturel immatériel de Shanghai.

 

Puis en 2009 c’est l’UNESCO qui inscrit l’art du papier-découpé en général, et en particulier celui de Shanghai et de 22 autres régions chinoises, dans la liste du patrimoine immatériel de l’Humanité à conserver.

 

  EPD 043.jpg  EPD 044.JPG  EPD 045.jpg

 

             Le papier-découpé au centre d’un concours en milieu scolaire :

                         - Exposition des créations primées -  (suite & fin)

 

Photo 1 : ‘’Shanghai Style‘’ (上海风情) – Un papier découpé de Tāng Jìng - (汤静) – Elève de primaire – prix d’excellence.

Photo 2 : Un artiste du papier-découpé donnant quelques conseils et  recommandations à des lauréates tout ouïe.

Photo 3 : ‘’Domaine‘’ (田子坊) – Un papier découpé de Chén Jiāqí (陈嘉琪)

Elève de primaire – prix d’excellence.

 

 

 

Les locaux de la galerie Lin Ximing ont-il été mis à disposition des artistes du papier-découpé après 2009 ?... je ne saurai dire ?!... par contre ce que je peux affirmer, compte tenu des bruits qui courent, c’est que les jours de cette galerie sont d’ores et déjà comptés.

 

Pourquoi me direz-vous ?.... tout simplement parce le terrain où s’élève cette galerie fait partie d’un projet voulant faire du temple de Long Hua un lieu touristique d’envergure, dont seuls les Chinois ont le secret ?!.... les travaux ont d’ailleurs déjà commencé autour du temple depuis deux ou trois ans !....

 

  EPD 046.jpg  EPD 047.jpg  EPD 048.jpg

 

                           Quelques photos sur le temple de Long Hua :

                                                              

Photo 1 : La pagode du temple vue depuis l’intérieur du temple.

Photo 2 : La pagode Long Hua vue de l’extérieur du temple.

Photo 3 : La première cour du temple.

 

 

 

Alors pour terminer sur une note optimiste espérons que cette galerie retrouvera un toit. En attendant sachez qu’elle se trouve pas très loin de du stade de Shanghai. La station de métro la plus proche se nomme  ‘’Stadium‘’. Elle est sur la ligne n° 1 et la sortie à prendre est la n°3, et la galerie :

                       ‘’Lin Ximing Modern Paper-Cutting Gallery‘’

                                   se situe derrière la voie rapide au

                                      420 Shuāng fēng lù (双峰路).

 

  EPD 049.jpg  EPD 050.jpg  EPD 051.jpg
 

Photo 1 : Monsieur Lin Ximing en octobre 2014.

Photo 2 : Un papier découpé de Monsieur Lin Ximing créé en 1980 dont le sujet est une scène de l’opéra de Pékin tirée du ‘’Sanglier de la forêt‘’ (野豬林)

Photo 3 : Monsieur Lin Ximing et ses œuvres d’art (林羲明艺术工作).

 

 

 

… et merci à Monsieur Louis CHU, un enfant de Shanghai, qui a éclairé ma … lanterne sur bien des sujets.

 

 

 

                                                               Jean de la Mainate – décembre 2014



05/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres