MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

A - EXPOSITION D’ART BOUDDHIQUE - THESIS 2015

 

                            EXPOSITION D’ART BOUDDHIQUE

                                      THESIS 2015

                            Maha Chulalongkorn Rajavidyalaya – University

                                                      (Chiang-Mai)

 

Chiang-Mai est l’un des quinze campus rattachés à l’une des deux grandes Universités bouddhiques de Thaïlande, celle dont le siège est au Wat Mahathat Yuwaratrangsarit de Bangkok et qui fut créée par le roi Chulalongkorn (Rama V) en 1887.

 

La direction du campus de Chiang-Mai se trouve au sein du Wat Suan Dok, mais toutes les unités de valeur ne sont pas professées à Suan Dok. Ainsi les beaux arts sont enseignés au Wat Chet Yod.

 

Cette année la promotion des beaux arts comptait vingt étudiants qui après quatre années d’étude étaient invités à créer une œuvre. Certains en ont réalisé plusieurs.

La plupart de ces étudiants ont œuvré sur le thème de ‘’la souffrance‘’ et de son élimination grâce à l’enseignement de Bouddha.

 

Leurs travaux ont été exposés au centre d’art de Chiang-Mai sous l’intitulé ‘’Buddhist art thesis exhibition 2015‘’ du 5 au 30 avril 2015.

 

 

J’avais lu que l’inauguration de cette exposition allait se tenir le 5 avril à ‘’1 heure pm‘’. Alors au jour et à l’heure dits, je me suis rendu au centre culturel. Mais compte tenu de l’état des lieux, un état plus proche de l’accrochage que d’une salle ‘’fin prête‘’, l’inauguration a du être repoussée d’une heure ou deux.

 

Comme à quelque chose malheur est bon, grâce à ce retard j’ai pu rencontrer quelques uns des artistes, les photographier, et vous les présenter.

 

L’ordre des œuvres qui suit n’a rien à voir avec mes préférences. Toutes les créations vous sont présentées par rapport à leur implantation dans la salle d’exposition. Commençons par pénétrer dans l’antre saint.

 

  EABT 000.JPG  EABT 001.JPG  EABT 001a.JPG

Photo 1 : L’affiche de l’exposition

Photo 2 : L’entrée de la salle d’exposition

Photo 3 : Le Wat Chet Yod de Chiang-Mai (Photo 2014)

 

 

           EABT 002.JPG  EABT 003.JPG
 

Titre de l’oeuvre : Les mille aspects lumineux de l’arc en ciel (พันแสงรุ้ง)

Auteur : Le religieux Samanera Apisit Sutakum (สามเณรอภิสิทธิ์ สุทาคำ)

Wat Nam Phrae (น้ำแพร่) Hang Dong (หางดง) -  Tél : 08.43.664.282

Un mélange de techniques de 270 X 420 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : L’arc-en-ciel ne se compose pas que de 7 couleurs, mais d’une infinité de nuances solidaires l’une de l’autre. Il en va de même pour chacun de nous par rapport au monde.

 

Le mot de l’auteur : Le titre ‘’พันแสงรุ้ง‘’ se compose de trois mots : พัน qui signifie 1000, ‘’แสง‘’ qui veut dire lumière et ‘’รุ้ง‘’ qui a trois significations, 1/ arc-en-ciel, 2/ grand faucon, 3/ sacre. Il y a là, vraisemblablement, un jeu de mots qui échappe à l’entendement occidental ?!.... mais la présence de ce … grand oiseau ou faucon n’est pas sans rapport avec l’arc-en-ciel.

 

 

 EABT 004.JPG  EABT 005.JPG  EABT 006.JPG

Titre de l’œuvre : L’empreinte du pied de Bouddha (ตามรอยพุทธบาท)

Auteur : Monsieur Naris Yanarungsri (นริศ ญาณะรังษี)

Tél : 08.17.654.863 – E-mail :  comart02n@gmail.com

Un mélange de techniques de 120 X 210 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : L’art bouddhique est un héritage, et l’empreinte du pied de bouddha est l’une des traditions de cet héritage.

 

Le mot de l’auteur : L’empreinte du pied de bouddha (Buddhapada) a été dans un premier temps l’un des symboles, parmi d’autres, (siège vide – roue – biche) de Bouddha à défaut de le représenter sous forme humaine.

Autrefois ces empreintes étaient censées marquer les lieux foulés par Bouddha. Aujourd’hui, les autorités Bouddhiques semblent avoir mis un terme aux déplacements de Bouddha qu’ils ont peut-être jugés suffisamment nombreux ?!... Mais de plus en plus de Wats acquièrent des empreintes non pour symboliser la venue du Bouddha dans le Wat, mais comme un objet de culte.

 

Concernant l’œuvre de Naris Yanarungsri : La photo de gauche représente la plante du pied, avec ses 108 signes distinctifs, celle du centre un gros plan sur quelques uns de ces 108 signes, et celle de droite, Un gardien ou Yak montant la garde.

 A noter qu’en ce qui me concerne c’est la première fois que je découvre un ‘’dos‘’ à une empreinte du pied de Bouddha, mais les artistes ont tous les droits … ou presque ?!... 

 

 

                               EABT 007.JPG
 

Titre de l’œuvre : Protéger. (ปกป้อง)

Auteur : Le religieux Phra Wit Tammawaro (Tanannobparat)

                                     (พระวิทญ์ ธมมวโร) (ธนานภรัตน์)

Tél : 09.39.304.084 – E-mail : art8suc@gmail.com

Une huile sur toile de 150 X 200 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Les hommes se raisonnent, mais la plupart sont esclaves de leurs passions que l’enseignement du Bouddha aide à vaincre. L’œuvre d’art vise à présenter cet enseignement que le naga prêche pour que chacun se libère des emprises de ses passions.

 

Le mot de l’auteur : Tout au fond au milieu des flots il y a le Wat Chédi Yod qui symbolise le sangha (communauté des moines ou l’humanité ?). Le Wat est non seulement malmené par les flots, mais attaqué de toute part par d’horribles créatures marines, symbolisant les passions. Mais le Naga, le roi des Naga Mucalinda, celui qui a protégé Bouddha en maintes occasions est là pour protéger le Sangha et par voie de conséquence l’humanité, de ses passions dévastatrices.

 

N’oublions pas que l’artiste est un moine et que c’est au Wat Chet Yod que se situent les classes des beaux arts de l’université bouddhique de Chiang-Mai.

 

 

 EABT 008.JPG  EABT 012.jpg

 

EABT 009.JPG  EABT 010.JPG  EABT 011.JPG

Titre des œuvres : Le miracle du Dharma (อัศจรรย์ธรรม)

Auteur : Le religieux Samanera Surapon Pongpoowiwat

                                     (สามเณร สุรพล พงษ์พูนวิวัฒน์)

Tél : 08.08.516.779 – E-mail : Art11sur@gmail.com 

Des peintures acryliques sur toile dont l’une est de 150 X 200 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Tous les hommes de bonne volonté, quelles que soient leur classe, leur caste ou leurs tribus sont capables de comprendre et de suivre les enseignements du Bouddha. Comme par exemple mes frères Karens qui manifestent une piété fervente pour Bouddha.

 

Le mot de l’auteur : Samanera Surapon Pongpoowiwat présentait deux toiles. Ces toiles exploitaient le même thème, à savoir que l’enseignement de Bouddha est universel. Tout homme de bonne volonté est accessible à cet enseignement pourvu qu’il l’entende.

 

Le sujet en lui-même est … bateau. Par contre la manière dont il a été traité sort de l’ordinaire. L’artiste a peint avec modernité et en dehors des sentiers battus. Il a peint des gens de son milieu, des Karens, chose rare, comme personne avant lui ne les avaient peints. Le karen sort de l’anonymat, c’est un être qui vit au Lanna certes, mais selon des spécificités qui lui sont propres ; et ce sont ces particularités que l’artiste a su rendre.

 

Ce n’est donc pas du néo-Lanna, mais du néo karen. Les déités et le commun des mortels portent un costume karen et … dans des attitudes … Karènes, non calquées ou copiées sur celles du Lanna.

 

Vous l’aurez compris j’ai adoré et adore encore ces deux tableaux. Que Samanera Surapon Pongpoowiwat ne pose surtout pas ses pinceaux.

 

 

           EABT 013.JPG  EABT 014.JPG  EABT 015.JPG

Titre de l’œuvre : Souffrance et consommation (ทุกข์แห่งการบริโภค)

Nom de l’artiste : Monsieur Montree Yasopha (มนตรี ยะโสภา)

Tél : 09.89.522.769 – E-mail : (Néant)

Une sculpture sur bois de 120 X 40 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Le trop mangé ou le fait de consommer en abondance conduit à la souffrance. L’un des exemples le plus récurrent est celui de Chucko (ชูชก) dont l’avidité, la cupidité ou la rapacité ont conduit à sa perte.

 

Le mot de l’auteur : Chuchok est un vieux brahmane qui dans l’avant dernière réincarnation du Bouddha, le 547ème jataka intitulé ‘’Wessandorn, le prince charitable‘’ incarne l’égoïsme porté à son paroxysme ; alors que le prince Wessadorn va tout donner pour atteindre le Nirvana, à savoir ses enfants, sa femme, et son propre corps !...

 

 

                                            EABT 016.JPG
 

Titre de l’œuvre : Sphère divine (แดนทิพย์)

Nom de l’artiste : Mademoiselle Sawat Tunnawe Mukleemas (สาวาต ฤณวีร์ มุกลีมาศ)

Tél : 08.69.110.354 – E-mail : Mukleemas@hotmail.com

Un mélange de médias de 150 X 200 centimètres

 

Le concept de l’artiste : Il s’agit d’entraîner son esprit à l’introspection pour parvenir jusqu’au nirvana … une sphère divine.

 

 

  EABT 017.JPG  EABT 018.JPG  EABT 019.JPG

Titre de l’œuvre : Amoncellement de souffrances (กองทุกข์)

Nom de l’artiste : Monsieur Kittisuk Punsay (กิตติศักดิ์ ฝั้นสาย)

Tél : 09.47.095.146

Un montage de poteries de 400 X00 X 300 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Cet amoncellement de poteries est comme l’accumulation d’une multitude de souffrances. 

 

 

   EABT 020.JPG  EABT 021.JPG  EABT 022.JPG

Titre de l’œuvre : Combattre Mara (มารผจญ)

Nom de l’artiste : Monsieur Phuthasith Seunphanh (พุทธสิทธิ์ ชื่นพันธ์)

Tél : 08.01.352.746 – E-mail : phuthasith@gmail.com

Un métal repoussé de 115 X 230 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Figurer la brutalité de la guerre au moyen de Phaya Mara et des images de singes.

 

Le mot de l’auteur : Dans le monde bouddhique ‘’Mara‘’ est la personnification du mal, celui qui s’est affronté à Bouddha à plusieurs reprises et … qui en a été pour ses frais à chaque fois. Quant aux singes ils sont dans le Ramakian les défenseurs du bien. Le singe Hanuman combat aux côtés de Rama contre Thosakan qui pourrait être le ‘’Phaya Mara‘’ de la tôle repoussée.

 

De part et d’autre de l’œuvre, (photo du centre), il y a un détail du tableau. Le détail de gauche concerne Mara et celui de droite le chef des singes et … peut-être … Hanuman. L’artiste ne le précise pas.

 

La tôle repoussée  est un art très développé à Chiang-Mai. Il y a près de la porte Chiang-Mai, à Chiang-Mai hors les murs, rue Wua Lai, le Wat Si Suphan (สารวัด ศรีสุพรรณ) dont l’Ubosot est entièrement recouvert de tôles repoussées travaillées avec un art atteignant son paroxysme. C’est à visiter. A l’intérieur du Wat il y a aussi un atelier-école.

Pas très loin de ce Wat, il y a aussi le Wat Muen San (วัด หมื่น) où se trouve un bâtiment en tôle repoussée dont l’intérieur, consacré à Phra Si Vichai et le Lanna,  mérite une visite.

 

 

                            EABT 023.JPG  EABT 024.jpg

Titre de l’œuvre : Bouddha remédiateur (*) (Guérisseur) (พุทธโอสถ)

Nom de l’artiste : Le religieux Phra Siddhipong Visuddhivangso (Tongsa)

                                                       พระสิทธิพงษ์ วิสุทฺธิวํโส (ทองใส)

Tél : 09.32.289.133 – E-mail : Dhamrit@hotmail.com & Dhamsidtha@gmail.com

Un mélange de médias de : 150 X 200 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Bouddha est une médecine de pointe pour combattre les maladies physiques et de l’esprit (psychologique ?) Il sait éteindre les feux de la passion et conduire à une éternité juste et salvatrice.

 

Le mot de l’auteur : Le mot ‘’osoth‘’ (โอสถ) se traduit par médicament et remède tout comme ya (ยา) mais ‘’ya‘’ est plus commun alors que ‘’osoth‘’ à un côté ‘’haute médecine‘’. Le titre signifie donc que Bouddha est le remède des remèdes à toutes nos souffrances.

 

(*) Le mot remédiateur n’est pratiquement plus employé, il l’était au moyen âge, mais je trouve qu’il sied particulièrement bien pour ce titre. C’est un mot qui vient du latin ‘’remedium‘’ qui en tant que tel en français à deux sens, solutionner un problème et combler un manque.

 

 

 EABT 025.JPG  EABT 028.JPG  EABT 026.JPG

                                EABT 027.JPG

Titre des œuvres : Le Dharman et la nature (ธรรมะกับธรรมชาติ)

Nom de l’artiste : Le religieux Phra Ruangchaï Wirojano (Tiampak)

                                                     (พระเรืองชัย วิโรจโน) (เทียมปาก)

Tél : 08.57.183.990  - E-mail : (Néant)

Une peinture acrylique sur toile de 90 X 120 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Moi serviteur de Bouddha j’aime la nature pour sa beauté sa sérénité. La nature est un bien précieux pour tous.

 

Le mot de l’auteur : Dans le texte thaïlandais de cet artiste, et de quelques autres, j’ai relevé un nouveau mot qui en dit long sur le respect que les thaïs portent à Bouddha et l’importance qu’ils accordent à la hiérarchie. C’est pourquoi je livre à votre réflexion ma … ‘’découverte‘’ sur laquelle il y aurait encore beaucoup à dire. (La peinture mène à tout.)

Ce mot est le mot ‘’moi‘’ que l’artiste a écrit ‘’ข้าพเจ้า‘’ et qui se prononce ‘’Kha-Phra-Chao‘’. Ce mot aurait pu aussi être orthographié ‘’ข้าพระพุทธเจ้า‘’ c’est-à-dire ‘’Kha-Phra-Bouddha-Chao‘’ ce qui signifie ‘’esclave-bouddha-seigneur‘’ soit ‘’moi‘’, sous entendu ‘’l’esclave du glorieux Bouddha‘’. (Intéressant non ?...)

 

 

  EABT 029.JPG  EABT 030.JPG  EABT 031.JPG

Titre de l’œuvre : Transmigration (กรรม (กำ) เนิด)

Nom de l’artiste : Mademoiselle Sasinun Khongkaew (ศศินันท์ คงแก้ว)

Tél : 08.35.966.514  - E-mail : (Néant)

Un mélange de médias de 150 X 150 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Sur le concept de la transmigration, il faut créer pour communiquer avec les autres.

 

 

                                            EABT 032.JPG

 

Titre de l’œuvre : Foi (ความเชื่อ)

Nom de l’artiste : Monsieur Watchara Pandee (วัชร ปันดี)

Tél :08.94.351.141 – E-mail : comart04w@gmail.com

Une sculpture sur bois de 65 X 75 centimètres

 

Le concept de l’artiste : Avoir la foi dans les enseignements du Bouddha.

 

 

                                                              EABT 036.JPG

  EABT 033.JPG  EABT 034.JPG  EABT 035.JPG

Titre de l’œuvre : Façade d’arches divines (ซุ้มโขงพระเจ้า)

Nom de l’artiste : Le religieux Phra Phreecha Yanapothi (Puanlun)

                                                         (พระปรีชา ญาณโพธิ) (ปวนลุน)

Tél : 08.35.171.750 – E-mail : moma1355@hotmail.com

Un mélange de média de 200 X 40 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : J’ai travaillé sur ce type de structure pour me perfectionner à son sujet, appréhender cet héritage, et faire en sorte qu’il ne se perde pas.

 

Le mot de l’auteur : Il y a à l’intérieur de l’arche centrale une toute petite arche.

 

 

EABT 037.jpg  EABT 038.JPG  EABT 039.JPG

Titre de l’œuvre : Passion (ตัณหา)

Nom de l’artiste : Le religieux Phra Jala Sophanapunyo (Kidtayo)

                                           (พระจลา โสภณปญฺโญ) (คิดตาโย)

Tél : 08.43.661.600 – E-mail : art2jala@gmail.com

Un mélange de média

 

Le concept de l’artiste : Phra Mara (le mal) se niche au cœur de la passion. Mais l’esprit est à la recherche du chemin qui conduit à l’illumination. Alors Bouddha, sereinement et imperturbablement aide tout un chacun à vaincre Mara.

 

Le mot de l’auteur : Tanha ‘’ตัณหา‘’ se traduit tout à la fois par désir, soif, et passion

 

 

  EABT 040.JPG  EABT 041.JPG

Titre de l’œuvre : Bouddha éternel et immortel (พุทธอมตะ)

Nom de l’artiste : Monsieur Nutphumpat Bungkomnat (นาย ณัฐภูมิพัฒณ์ บังคมเนตร)

Tél : 08.23.925.394 - E-mail : (Néant)

Deux peintures acryliques sur toile de 80 X 200 centimètres

 

Le concept de l’artiste : J’ai voulu montrer la pérennité des enseignements du Bouddha. Le temps passe mais ses mots restent. La roue du dharma tourne comme la roue de la loi tourne.

 

 

                                      EABT 042.JPG

 

 

Titre de l’œuvre : Songkran & Chédis de sable (เทศกาล งานบุญ)

Nom de l’artiste : Mademoiselle Julaluck Srijandon (จุฬาลักษณ์ ศรีจันทร์ดร)

Tél : (Néant) – E-mail : (Néant)

Un collage de 150 x 200 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Le nouvel an (Songkran) au Lanna est un événement important dans l’année. Il rassemble des milliers de gens qui ont revêtus leurs plus beaux habits conformément à une tradition que nous ont transmise nos ancêtres et qu’il faut préserver.

 

Le mot de l’auteur : L’une des traditions relative à Songkran est de rendre le sable au Wat que chacun a pu emporter sous ses souliers à l’occasion de ses différentes visites lors de l’année écoulée.

Pour rendre ce sable … ‘’volé‘’ … le fidele vient avec son petit seau de sable qu’il dépose dans l’enceinte du Wat. Au fur et à mesure de ces dépôts, prend naissance un Chédi de sable où chacun, pour obtenir des mérites, va planter un tung ou un thong (espèces de bannières, courtes pour les tungs et très longues pour les thongs) qu’il a auparavant acheté.

 

A Chiang-Mai le Chédi le plus spectaculaire est celui du Wat Chet Lin. Tous les 10 avril se déroule vers 17 heures une cérémonie pour la montée d’un parasol ou tchat (ฉัตร) en haut d’un Chédi de sable d’une dizaine de mètres.

L’artiste a réalisé un collage montrant ces tungs et thongs en gros plans.    

 

 

                                 EABT 043.JPG

Titre de l’œuvre : Chats noirs & superstitions (จินตนาการแห่งอวมงคล)

Nom de l’artiste : Le religieux Phra Chatchawal Lertphitak (Chothipunyo)

                                                        พระชัชวาลย์ เลิศพิทักษ์ (โชติปญฺโญ)

Tél : 08.48.111.789 – E-mail : (Néant)

Une peinture acrylique sur toile de 200 X 300 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : Les croyances populaires attribuaient aux chats noirs toutes sortes de malheurs, en particulier lorsqu’ils se montraient lors de funérailles.

Les bouddhistes n’attachent pas (ou ne doivent pas attacher ?...) d’importance à ces croyances d’antan.

 

Le mot de l’auteur : Le concept est une chose et les croyances populaires en sont une autre … car quoiqu’en dise Phra Chatchawal Lertphitak Chothipunyo et malgré la mise en pièces de chats noirs qu’il a réalisé, au Lanna, nombre de superstitions relevant d’un autre âge ont la peau dure … et si les chats noirs appartiennent au passé, ce dont je doute, il y a encore bien des pratiques relevant plus de l’animisme que du bouddhisme à éradiquer.

 

 

                EABT 044.JPG  EABT 045.JPG

 

Titre des œuvres : Les lumières du Dharma (แสงธรรม)

Nom de l’artiste : Phra Chananrat Ratanawaro (Thadasantipong)

                                         พระชนันรัตน์ รตนวโร (ธาดาสันติพงศ์)

Tél : 08.11.651.231 – E-mail : (Néant)

Deux peintures acryliques sur toile de 150 X 200 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : La lumière supprime l’obscurité, tout comme le dharma élimine l’ignorance. La sagesse ou le dharma sont comme une lumière qui éclaire le monde.

 

 

                  EABT 046.JPG  EABT 047.JPG

Titre de l’œuvre : Souffrances (ความทุกข์)

Nom de l’artiste : Samanera Chana Prompannya (สามเณร ชนะ พรมปัญญา)

Tél : 08.94.549.261- E-mail : pu13art@gmail.com

Un mélange de media de 160 X 80 centimètres.

 

Le concept de l’artiste : La détresse ou la souffrance ne passent pas toujours par le verbe. Elles passent aussi par l’expression physique comme les traits qui peuvent se dessiner sur un visage.

 

 

  EABT 048.JPG  EABT 049.JPG  EABT 050.JPG

Titre de l’œuvre : Objets de culte bouddhique (พุทธบูชา)

Nom de l’artiste : Phra Phongphan Parakkamo (Phanthong)

                                      พระพงษ์พันธ์ ปรกุกโม (พันธ์ทอง)

Tél : 08.21.967.622 – E-mail : p-pomngphan@hotmail.com

Un mélange de media pour une présentation d’objets de culte.

 

Le concept de l’artiste : Vouloir présenter les nombreux objets de culte propre au Lanna qui sont comme autant de relais entre Bouddha, le dharma, le Sangha et les plus démunis des bouddhistes

 

 

Le petit plus … et ma petite surprise !....

 

Cette exposition cultuelle et culturelle de fin d’étude (Thémis 2015) était accompagnée d’un petit fascicule que je me suis empressé d’acquérir.

 

En fin de livret il était donné un curriculum vitae de chacun des lauréats. Il y avait là, onze religieux pour neuf laïcs dont trois femmes. Sur une double page tout ce joli monde posait devant le Wat Chet Yod, car ce fut au Wat Chet Yod qu’ils étudièrent leur art.

 

A l’intérieur de ce catalogue figuraient aussi trois des professeurs.

Monsieur  U-dom Tharawichitkul (อุดม ธราวิจิตรกุล)

Le docteur Pichaï Kankulsuntorn (ดร.พิชัย กรรณกุลสุนทร)

Et l’enseignant Pativet Saokong (อาจารย์ ปฏิเวธ เสาว์คง)

 

  EABT 051.JPG  EABT 051a.jpg  EABT 052.jpg  EABT 053.jpg
 

Photo 1 & 2 : Le docteur Pichaï Kankulsuntorn (ดร.พิชัย กรรณกุลสุนทร) et l’une de ses œuvres trouvés sur internet.

Photo 3 : Une huile sur toile de 140 X 100 de Pativet Saokong (อาจารย์ ปฏิเวธ เสาว์คง) intitulée ‘’En attente de l’arrivée des moines‘’ (รอพระสงฆ์ ถวายสลากพัตร์) qui lui valu en 2013 lors du concours général de peintures et arts graphiques organisé par la BAM le 2ème prix des finalistes grand public d’un montant de 30.000 bahts. (J’étais là ce jour là :…)

Photo 4 : Au Wat Chet Yod un professeur et son élève. S’agirait-il de Pativet Saokong ?... Je ne saurai dire !... (Photo du 1er septembre 2013)

 

 

Puis au tout début du catalogue il y avait les photos de quelques unes des personnalités qui sont à la tête de l’université bouddhique ainsi que celle des supérieurs du Wat Sri Soda (Phra Thepkoson) (พระ เทพโกศล) et du Wat Chet Yod (Phra Thep Priyati) (พระ เทพปริยัติ).

 

La photo de Phra Thep Priyati attira mon attention car elle était loin de m’être inconnue… d’autant que, plus je la regardais et plus elle me paraissait familière ; et pour cause … c’était celle que j’avais choisie, parmi les photos prises auprès de Phra Thep Priyati en août 2013 pour marquer de sa présence ma chronique sur le Wat Chet Yod.

 

  EABT 054.jpg  EABT 055.jpg  EABT 056.jpg

 

Photo 1 : La page 6 du livret.

Photo 2 : La photo en question

Photo 3 : L’original (Photo du 9 août 2013)

 

 Le metteur en page aurait pu entrer en contact avec moi ou à défaut faire ce que je fais toujours, c’est-à-dire donner l’origine de la photo. Cela ne coûte rien et c’est plus … correct.

Cette anecdote ne fait que confirmer, une fois de plus, que sans les chercher … ce sont les faits me concernant qui viennent à moi !.... On ne peut rien me cacher, c’est ding mais c’est comme ça !...

 

En recherchant l’original de cette photo je suis tombé sur l’école d’art du Wat Chet Yod qu’à l’époque j’avais visitée et que je visite toujours lorsque je passe au Wat Chet Yod.

En sélectionnant mes clichés j’ai découvert que j’avais photographié quelques uns des candidats de ce Thémis 2015 ?!... et quelques travaux. Je vous en livre quelques uns !...

 

  EABT 057.jpg  EABT 058.jpg  EABT 059.jpg

Quelques scènes classiques du ramakian trouvées accrochées aux murs des salles de classe. (Photos du 29 avril 2013)  

 

 

  EABT 060.jpg  EABT 061.jpg  EABT 062.jpg
 

Photo 1 : L’ancien ubosot du Wat Chet Yod (Photo du 1er septembre 2013)

Photo 2 : Un ‘’pastiche à la Vincent‘’ ?... accroché lui aussi dans une salle de classe. (Photo 29 avril 2013)

Photo 3 : Une fresque intérieure du petit ‘’Viharn Chao 700 ans‘’ situé en face de l’université. Chacun vient et peint sous la houlette du directeur de l’école, Monsieur Kriangkai Muangmun. (Photo du 29 avril 2013)

 

Et le fin du fin … Une salle de classe où l’on reconnaît quelques uns des candidats de la promotion 2015. C’était le 1er septembre 2013 … rien n’a été préparé …

 

                 EABT 063.jpg  EABT 064.jpg

 

 

                                                                              Jean de la Mainate – Avril 2015

 



02/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres