MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

MARCHE AUX PLANTES de KAMTHIENG

MARCHE AUX PLANTES de Chiang-Maï

 

MARCHE KAMTHIENG - ตลาด คำเที่ยง

 

KAMTHIENG FLOWER MARKET

 

 

Avertissement :

Le marché Khamthieng ou talat' Khamthieng a été traduit par : ''KAMTHIENG FLOWER MARKET''. Ce qui signifie le marché aux fleurs de Khamthieng.

Or à Chiang-Maï il y a déjà un marché aux fleurs mais aux fleurs  …coupées, c'est-à-dire vendues sans leurs racines.

La Marché aux plantes propose lui, des fleurs en pot, mais aussi des arbustes et des arbres. Alors il vaut mieux appeler le marché Khamthieng le marché aux plantes pour ne pas faire de confusion.

Nota bene : คำเที่ยง devrait s'écrire …Khamthieng et non Kamthieng. L'usage l'emportant sur les règles, je me rallie donc à l'usage !... 

 

 

   

 

 

 

Jours d'ouverture : Tous les jours

Heures d'activité : De 8 heures à 18 heures.

 

 

 

Le marché aux plantes était autrefois installé au sud-ouest de Chiang-Maï, aux alentours du parc ''Nong Buak Hat'' (หนองบวกหาด), une réplique … miniature du ''Lumpini parc'' (สวนลุมพินี) de Bangkok, et, dans la rue Thipphayanet (ทิพยเนตร).

 

Aujourd'hui encore quelques irréductibles, qui avaient refusé le déménagement, témoignent de ce récent passé. Il y a rue Arak (อารักษ์) en bordure de la douve quelques rares magasins vendant des accessoires de jardinage ou le nécessaire pour des aquariophiles. Par contre de l'autre coté de la douve, rue Thipphayanet il n'y a plus rien.

 

 

Le départ de ces commençants a été difficile, d'autant plus que le marché Kamthieng se trouvait alors en pleine campagne.

 

Mais aujourd'hui, avec le développement urbain, sans être au centre ville, il est à deux pas du carré historique, environ deux kilomètres de l'angle Sri Phum (ศรีภูมิ), l'angle Nord-est, et peut constituer une ballade à vélo des plus agréables car c'est un véritable jardin des plantes.

 

On y trouve toute sortes de fleurs … en fleur, et d'arbres… parfois en fleur et en fruit, ces derniers, les arbres, pouvant atteindre une bonne dizaine de mètres.

 

Ce qui signifie que selon les mois, les fleurs mises en vente sont d'espèces différentes ; que vous ne trouverez pas en décembre une fleur qui fleurit en Juillet, et que pour cette raison cet espace est toujours une apothéose florale.

 

   

 

Trois entrées permettent d'accéder à ce petit Eden du Lanna. Deux d'entre elles sont à conseiller et la troisième à éviter, surtout parce que difficile à trouver et plus apte à jouer le rôle de sortie que d'entrée … pour ceux qui ne connaissent pas, évidemment !...

 

L'ENTREE PRINCIPALE :

(Marquée 1 sur le plan.)

 

Cette porte est accessible depuis la rue Atsadathorn (อัษฏาธร) qui conduit à la super highway.

Lorsque vous êtes rue Atsadathorn il vous suffit de prendre sur la droite, au 2ème feu, 2ème carrefour, la rue Phatthana (พัฒนา) dont le nom ne figure nulle part, mais c'est son nom.

 

Cette voie a la particularité d'avoir quelques nids de poule mais c'est la plus carrossable et, il y a, à son extrémité, sur la gauche et ensuite à droite, un parking … gratuit.

 

Il est aussi possible d'accéder à cette entrée depuis le magasin Lotus qui se trouve tout à côté.

 

Pour cela il vous suffit de rester rue Atsadathorn (อัษฏาธร) et de tourner à votre droite au feu suivant, c'est-à-dire au 3ème feu et de longer sur votre droite le magasin en question.

 

 

Le fait que vous soyez près du grand magasin Lotus, cela signifie que si vous êtes venu(s) à pied, en rejoignant ce magasin vous trouverez un taxi pour rentrer.

 

 

L'ENTREE SECONDAIRE :

(Marquée 2 sur le plan.)

 

Cette porte est accessible depuis la rue Rattanakosin (รัตนโกสินทร์) en passant par la rue qui longe le Wat Pa Phaeng (วัด ป่าแพ่ง) et qui est la continuation de la rue muang samut (เมืองสมุทร).

 

C'est une rue en très mauvais état. Non seulement elle collectionne les nids de poule mais ses ''trop'' nombreux ralentisseurs n'arrangent pas les choses. Par contre il y a dans cette rue, du côté droit en se dirigeant vers le marché, un magasin de figurines et de statuettes religieuses qui vaut une petite visite pour les amateurs voire les collectionneurs.

 

LA TROISIEME ENTREE

(Marquée 3 sur le plan)

 

Cette entrée ressemble plus à une sortie dérobée qu'à autre chose. Alors je ne fais que la signaler.

 

Sachez cependant qu'elle tombe dans la rue wang sing kham (วังสิงห์คำ) qui longe la Mae Nam Ping (แม่น้ำปีง) rive droite.

 

   

 

 

Etes-vous observateur ?...

La photo de gauche semble identique à celle de la série précédente et pourtant il y a une petite différence, car deux ans les séparent !...

L'avez-vous trouvée ?...

 

 

L'aire du marché représente environ une quinzaine d'hectares et se compose de douze zones alphabétiques, d'environ un hectare ou 10.000 m2 chacune, à l'intérieur desquelles les stands sont numérotés sans discontinuer. Ce qui signifie qu'il n'y a pas deux stands avec le même numéro.

 

Hélas ces inscriptions n'ont pas résisté aux affres du temps mais, on arrive encore à en lire quelques unes. Ce qui permet de se guider.  

 

 

Il n'y a pas vraiment de quartier spécialisé, néanmoins quelques espèces de plantes sont en plus grand nombre en certains endroits. Alors pour ceux qui sont pressés, ou qui ne viendraient que pour un type de plantes précis je vais signaler ces aires particulières.

 

Commençons la visite en prenant : la 1ère allée sur votre droite depuis la porte 1.

 

   

 

1ère ALLEE SUD

 (Sens de la visite de la porte 1 vers la porte 3)

 

L'AIRE DES ORCHIDEES :

 

Cet espace se trouve tout de suite à droite en arrivant depuis l'entrée principale. Les stands concernés portent les immatriculations suivantes : B 1 à B20 et B30 à 35 et en face F 195 … plus quelques autres.

 

Le stand B27-28 vend du matériel de jardinage et … des graines de fleurs et de légumes. Il est un peu cher !...

 

En remontant cette 1ère allée vers la porte 2, pour ceux qui ont un faible pour le plastique, sur la gauche, le stand C90 propose toutes sortes de fleurs en … plastique … qui ne sont pas toujours du meilleur goût !...

 

   

 

 

Photo 1 : Une orchidée du genre ''Cirrhopétalum''

Photo 2 : Une orchidée du genre ''Phalaenopsis'' et de l'espèce ''Little Mary''.

Photo 3 : Une orchidée du genre ''Habenaria'' et de l'espèce ''Medusae''.

 

 

L'AIRE DES PLANTES AQUATIQUES :

 

Toujours en remontant cette 1ère allée vous allez tomber sur les stands B46 à B48 et en face, ou presque, sur le stand C92-93. Ce sont des points de vente qui se sont spécialisés dans les espèces aquatiques.

 

 

Nota bene : Quelques mètres après le stand B46, presqu'en face de l'allée perpendiculaire il y a … un coin pipi.

Ce n'est d'ailleurs pas le seul dans le marché des plantes. Car j'en ai aperçu plusieurs. Alors il suffit de demander ''hogn name'' (ห้องน้ำ) ou ''hogn souame'' (ห้องส้วม) au premier vendeur venu et il vous indiquera le WC le plus proche … en cas de besoin !...

 

 

   

 

 

Photo 1 : Une ''Eichhornia Crassipes (Martius)'' (ผักตบชวา) appelée aussi ''Calamote'' ou plus simplement ''Jacinthe d'eau'' !...

 

Photo 2 : Des ''Nymphoïdes Indica (L) Kuntze'' (บาสีขาว) plus communément appelées ''faux nénuphar des Indes''.

 

Photo 3 : Une fleur de Lotus photographiée par mon camarade Chu.

 

 

L'AIRE DE LA DECORATION :

 

Toujours en remontant cette 1ère allée, aux alentours de la porte n°2, les stands B53 à B62 et en face D101 à D111, voire même plus haut se sont spécialisés dans la décoration. 

 

Vous pouvez même voir des artisans pratiquer leur art mais … encore faut-il qu'ils soient à pied d'œuvre au moment de votre passage. Le petit somme et la petite faim récidiviste sont toujours, au Lanna, prioritaires sur tout autre chose.

 

   

 

 

Les sujets n'ont rien de thaïlandais, mais il n'y a pas que ceux-là. La vannerie, la terre cuite, le cuir, la pierre et le ciment servent de support à de nombreuses réalisations artistiques ou, pour certaines, qui se prétendent comme telles.

 

 

Après avoir passé la porte n°3, que j'appelle la sortie dérobée, juste dans l'angle de la zone E, sous un ''crescentia cujete Lin'' ou ''Calebassier'' pour faire plus simple, il y a un charmant petit bar.

 

Vous pouvez vous y arrêter pour faire une petite pause. Les prix proposés sont très raisonnables car la clientèle est surtout thaïlandaise. L'express, l'américano, le cappuccino sont à 35/40 bahts et les thés à 25/30 bahts.

 

     

 

 

Photo 2 : Le petit café où se reposer.

Photo 3 & 4 : Une fougère du Stand E177 (marqué 1) la … ''Brainea insignis Hook.'' (เฟิร์นอุ้งตีนหมี).

 

 

2ème ALLEE SUD

(Sens Est-ouest ou retour à la porte 1)

 

Cette 2ème allée commence au bar d'angle, dont je viens de parler, et est parallèle à la première. Elle vous ramène à l'entrée principale, si vous suivez mes pas.

 

Ses centres d'intérêts sont les fougères dont celles qui sont vendues aux stands D159 et E177, (1 sur le plan) ainsi qu'aux alentours, et les Broméliacées que les Thaïlandais appellent ''Saparote Si'' (สับปะรดสี) (2 sur le plan) et dans quelques stands alentours.

 

C'est aussi dans cette allée que vous trouverez mille et une variétés d'hoyas. Le stand où ils se trouvent n'est pas bien grand, mais entrez-y pour vous laissez surprendre !... C'est le seul sur tout le marché qui soit aussi achalandé en hoyas.

 

Ce stand, le D 164, (3 sur le plan) est tenu par une femme dont l'amour pour ses plantes passe avant son commerce. L'endroit porte le nom de ''Paradis rose'' ''Pink Paradise'' en anglais  ou ''Wimane Tchome Phou'' (วีมานสีชมพู) en Thaï. 089-8355344 et 089-9989865.

 

   

 

 

Photo 1 : Une plante de la grande famille des Broméliacées que les Thaïlandais appellent ''Saparote si''. Le mot ''saparote'', en thaïlandais sert à désigner l'ananas.

 

Photo 2 : Un Hoya ''archboldiana Latina'' (โฮย่าอาชโบเดียน่า) du stand D 164.

 

Photo 3 : Un Dillenia suffruticosa (Griff.) Martelli. (ส้านชะวา) vu sur L'un des arbres de l'aire C95 (4 sur le plan).

 

 

Pour être plus complet et faire … une fleur aux gens qui m'accueillent gentiment dans leur petit domaine et me permettent de faire des photos pour mes chroniques botaniques, l'aire C95 (4 sur le plan) vaut quelques minutes d'attention.

 

En ce lieu on ne vend que des arbres, mais des arbres hors du commun.

 

Au Lanna on repique les arbres comme mon père repiquait ses pieds de tomates !...

 

J'ai découvert en cet endroit nombre d'arbres et leurs fleurs, merci aux vendeurs. Bref si vous passez à côté, entrez dans le ''sous-bois'' pour y jeter un œil, et préparez-vous à y découvrir des fleurs que vous ne reverrez peut-être jamais plus  … tout du moins en France.

 

L'allée transversale entre la zone C et F n'est pas d'un grand intérêt. Mais les fleurs de saison ne manquent pas. Alors !.... à vous de voir !...

 

   

 

 

Photo 2 : Un ''euphorbia ingens '' ou ''Candelabra'' d'au moins 10 mètres de haut. Tout en bas … quelques rejetons !....

L'Unanimité reste à faire concernant l'espèce, pour certains ''ingens'' et ''Candelabra'' sont synonymes pour d'autre … Oh que non ?... alors dans le doute je m'abstiens. En tout cas, cette plante d'Afrique appartient au genre EUPHORBIA, ça c'est sur et certain.

 

Photo 3 : Une ''Aristolochia elegans'' (นกยูงรำแพน) ou ''Aristoloche''. Cette liane, qui peut atteindre une vingtaine de mètres, est originaire d'Amérique centrale. Je l'ai trouvée au stand L 384.

 

 

3ème ALLEE  ou ALLEE CENTRALE :

(Au départ de la porte 1)

 

L'intérêt de cette allée, qui ressemble à une large avenue, se situe à son extrémité droite.

 

En effet, c'est tout au bout de cet axe central que se trouve une aire de plantes grasses ou … cactaceae. C'est le stand le F 218-219 (2 sur le plan).

 

Ces plantes ''succulentes'' et ''piquantes'' pour la plupart vont de la plus petite, quelques centimètres de haut, à la plus grande qui doit bien mesurer 10 mètres et qui aurait 10 ans d'âge ?!.... celui de ce marché !... Mais cette dernière est-elle encore à vendre ?....

 

En tout cas son transport et son ''hébergement'' risquent de poser quelques petites difficultés à son acquéreur, regardez plutôt la photo !....

 

Pour ceux qui ne trouveraient pas leur bonheur dans cette univers d'épineux ou de plantes grasses, un peu avant ce stand et du même côté, au stand F224 (1 sur le plan) il y a aussi de ces plantes mais …elles sont de très petits gabarits.

 

Tout au bout de cette allé, sur l'aire ''L'', je signale le stand L384 (3 sur le plan), dont l'horticulteur, un homme fort sympathique, présente quelques rares variétés qui valent le coup d'œil. (Voir la photo de droite de la série ci-dessus.)

 

   

 

4ème ALLEE   NORD:

(Sens de la marche, de l'aire ''L'' à l'aire ''A'')

Avec cette allée commencent les expositions d'arbustes en tous genres. Au stand K352 (1 sur le plan) il y a de nombreux ''Streblus asper Lour.'' Ce sont ces arbustes qui décorent les alentours du palais royal de Bangkok.

 

C'est aussi dans cette allée que vous trouverez des bonzaïs, stand H286 (2 sur le plan) et en face le G270-272 (3 sur le plan).

 

Pour les amoureux de la brocante … neuve … il y a tout à la fin de cette allée un charmant petit stand, le G275 (4 sur le plan) qui propose des bibelots décoratifs dans des camaïeux de bleus, blancs et roses.

 

Il n'est pas sans me rappeler le grenier de ma grand-mère, à la différence que les objets qui s'y trouvent ont la vie devant eux, alors que ceux du grenier de ma grand-mère y terminaient leur existence dans un bien triste état.

 

Ce qui n'empêcha pas ceux qui maltraitèrent ces objets, dont mon père, de me rabâcher durant toute mon enfance que … je devais prendre soin de mes affaires !... de la même manière qu'il avait pris soin des siennes quand il était gosse ?....

 

     

 

 

Photo n° 3 : Un ''héliconia rostrata Ruiz & Pavon'' (ก้ามกั้ง สร้อยกัทลี) il est aussi appelé ''Pince de homard '' et est originaire du nord de l'Amérique du sud.

 

Photo n° 4 : Un ''héliconia psittacorum L.f. cv Sassy (ก้ามกุ้ง แซสซี่) aussi connu sous le nom de bec de perroquet.

 

 

5ème ALLEE   NORD:

 

Au début de cette allée, au stand I148 ou M148 (1 sur le plan) les amateurs d'Héliconia seront comblés. De nombreuses espèces y sont proposées comme la caribaea  ou la rostrata pour ne citer que celles-là.

 

Ensuite il y a de nombreux arbustes dont les noms varient selon l'horticulteur. Certains sont en fleur et d'autres en fruit.

 

En France, du nord au sud et de l'ouest à l'est un même arbre porte le même nom, ici c'est loin d'être le cas. Un même arbre change de nom selon le village où il se trouve. Heureusement grâce aux fruits de ces arbres on finit par s'entendre sur leur nom ''botanique'', merci Monsieur Linné.

 

La visite pourrait se terminer là mais il y a … deux petits ''plus'' !...

 

 

LE PETIT PLUS n° 1 !....

 

                

 

 

Petit jeu d'observation :

Qu'est ce qui vous frappe en regardant ces deux photos … presque identiques. Le château d'eau bleu est hors jeu.

La réponse suit ci-dessous.

 

 

Le champ aux chants des oiseaux.

 

Tout au bout de l'allée que j'ai baptisé n°5, sur la gauche, il y a un vaste champ où s'élèvent de longues perches plantées symétriquement.

 

Pour savoir à quoi elles peuvent bien servir il vous suffit d'aller y faire un tour le … dimanche matin !... pas un autre jour, et pas à un autre moment de la journée.

 

Car c'est le dimanche matin, que des … impresarii d'un genre particulier viennent suspendre leur(s) oiseau(x) haut dans le ciel pour les entendre vocaliser de conserve.

 

Mais tandis que les oiseaux chantent, leurs ''coaches'' ou ''entraineurs'' semblent plus occupés à bavarder entre eux qu'à les écouter !...

 

 

La réponse au petit jeu :

La photo de gauche a été prise en dehors d'un dimanche, contrairement à celle de droite.

 

 

En tout cas, le dimanche matin, pas un pigeon n'ose venir se jucher sur les perches.

Par crainte d'être chassé ou par honte de ses roucoulements ?....

  

La question reste posée ... à vous d'y répondre !...

 

   

 

Le petit plus n° 2 :

 

En sortant du marché aux plantes par l'entrée principale, puis en prenant sur votre droite et ensuite à votre gauche vous découvrirez tout un univers consacré au monde animal et aquatique.

 

On y vend aussi des graines, et quelques objets identiques au marché aux plantes qui sont … un peu moins chers !...

 

      

 

Tandis que le monde bouge, cette chronique reste fixe. Alors entre aujourd'hui, et votre lecture certains stands ont peut-être fermé, tandis que d'autres ce sont ouverts. Ainsi va la vie !...

 

Quoiqu'il en soit ce marché mérite une petite visite, car c'est l'occasion de découvrir le monde merveilleux dans lequel on vit et auquel, très souvent, on ne porte pas suffisamment attention, moi le premier !     

 

   

 

 

Réponse à la question du début :

La plaque du ''G'' de KAMTHIENG () était tombée au sol dans la 2ème photo, d'ailleurs plus ancienne que la première. 

 



19/04/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres