MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

RENAISSANCE

Renaissance :

Le mot renaissance n'est pas synonyme de réincarnation au sens où l'entendent les occidentaux, bien qu'il existe entre les deux mots des points communs.

En effet, chez les bouddhistes, à la différence des chrétiens, il n'y a pas cette notion d'âme éternelle, propre à chaque homme, et qui à la fin des temps se retrouve en Dieu, tout en gardant son originalité et sa personnalité.

Cependant, si les Bouddhistes ne croient pas en l'âme à son éternité et à son individualité, ils croient qu'ils sont habités par des souffles de vie, (*) des énergies, qui sont issus d'une énergie primale, le brahman, et qu'ils doivent y retourner après s'être purifiés au fur et à mesure de multiples renaissances.

Alors l'enveloppe charnelle n'est qu'un moyen pour aider à ce processus.

Et lorsque les parcelles d'énergies réintègrent la grande énergie cosmique primale, le brahman, c'est pour s'y fondre dans le plus grand anonymat, c'est-à-dire sans le grand espoir des chrétiens de la résurrection de la chair et de la vie éternelle.

(*)   Le nombre de souffles vitaux diffèrent selon les traditions.



22/11/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres