MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

A - Galerie Comedara – คำดารา


COMEDARA – คำดารา

La maison coloniale, le restaurant thaï et la galerie d'Art

(The Colonial House, Thaï Restaurant and Art Gallery)

 

 

   

 

Adresse : 193, Charoenraj ou Charoenrat – Tambon Wat Ket – Amphe Muang CHIANG-MAI 50.000

 

193 ถนนเจริญราษฎร์ - ตำบลวัดเกต - อำเภอเมือง เชียงใหม่

 

Téléphone : 66.53.248.751 – mobile : 66.810.315.309

Email : comedara@hotmail.com

Site : www.comedara.com

 

 

Galerie ouverte tous les jours de 11 heures à 23 heures.

 

 

 

La ''Comedara'' (คำดารา) est une galerie qui semble joindre l'utile à l'agréable, à moins que ce soit un mécène qui ait trouvé un moyen de financement pour que la galerie, c'est-à-dire ''l'agréable'' soit dégagée de tous soucis financiers ?!...

 

Pour ce faire la ''Comedara'' se présente sous la forme de deux bâtiments, bien distincts l'un de l'autre à tout point de vue ; encore que … l'art en général pourrait être leur point commun. Mais lisez plutôt et vous comprendrez ; je ne peux pas tout vous dire d'emblée.

 

 

   

 

 

La ''Comedara'' (คำดารา)

A gauche : La maison coloniale tenant lieu de galerie.

Au centre : Le restaurant vu de jour.

A droite : Le restaurant vu de nuit. (Sympa non ?...)

 

 

Le premier édifice est une charmante petite maison de style colonial à deux étages, et le second un restaurant niché dans un coin de verdure dont la salle à manger est ouverte sur le Ping, le fleuve qui arrose Chiang-Maï.

 

Pour le moment les abords de la maison coloniale n'encouragent pas  vraiment à y pénétrer. Ses alentours proches sont en travaux et des ornières aux allures trompeuses n'attendent que votre pied pour le piéger et le recouvrir de boue.

 

Nous sommes en période de mousson ce qui signifie que lorsque l'eau tombe … elle ne fait pas semblant. Alors évidemment le terrain se ressent de la situation. Mais gageons que dans quelque temps l'accès à la galerie sera aussi praticable que celui qui conduit au restaurant ?!...

 

 

   

 

 

A gauche : La face cachée de la maison coloniale.

Au centre et à droite : Un diptyque exposé sans titre et sans le nom de son auteur !... dommage !...

A noter que dans la réalité les toiles s'accordent autrement mieux qu'avec les photos. (Un mauvais point pour le photographe … lui qui du bout de sa plume critique tout !)

 

 

 

Bravant les causes des intempéries je me suis risqué jusqu'à la galerie. J'étais et je fus, car j'y suis retourné, non par gout du risque mais pour parfaire cette chronique, le seul visiteur.

 

A l'occasion de mes deux visites je n'ai rencontré ni gardien ni responsable. La confiance est une belle chose mais … point trop n'en faut quand même !...

 

 

   

 

 

Trois œuvres  de Pongpat Kamolpornsompol (พงศ์ภัทร์ กมลพรสมพล) (1964)

 

A gauche : ''Lanna 2'' Une Huile et acrylique – or et argent de 40 x 40 affichée à 12.000 bahts (240 euros)

 

Au centre : ''Mémoire 56'' Une Huile et acrylique – or et argent de 60 x 70 proposée à 30.000 bahts (600 euros)

 

A droite : ''Imagination d'un rituel folklorique 2'' Une Huile et acrylique – or et argent de 50 x 50 mise à prix 29.000 bahts (580 euros)

 

 

 

Le pavillon colonial est un fort bel endroit où le visiteur prend plaisir à s'attarder ce qui est un atout pour les exposants.

 

Alors lorsque les œuvres correspondent à votre sensibilité vous n'avez plus envie de partir. Autrement dit si ce ne sont pas les ornières qui vous piègent ce sont les œuvres qui sont accrochées aux murs.

 

 

   

 

 

Trois œuvres  de Pongpat Kamolpornsompol (พงศ์ภัทร์ กมลพรสมพล) (1964)

 

A gauche : ''Lanna 5'' Une Huile et acrylique – or et argent de 40 x 45 affichée à 12.000 bahts (240 euros)

 

Au centre : ''Fruit du dharma 2'' Une Huile et acrylique – or et argent de 100 x 130 proposée à 55.000 bahts (1.100 euros) (Nota bene : La photo trahit un peu les couleurs qui tirent vraiment sur les ors et les argents.)

 

A droite : ''L'ultime but de la sagesse : la foi, la liberté et l'allégresse'' Une Huile et acrylique – or et argent de 100 x 170 mise à prix 69.000 bahts (1.380 euros)

 

 

 

En ce moment, c'est-à-dire en mai 2011, c'est l'artiste Pongpat Kamolpornsompol (พงศ์ภัทร์ กมลพรสมพล) né en 1964, qui présente des … ''tableaux'' ou ''réalisations'' d'un genre un peu particulier.

 

Comme j'ai l'intention de rencontrer cet artiste et de lui consacrer une chronique je m'abstiendrai d'être plus loquasse à son sujet.

 

 

 

 

Une œuvre  impressionnante de Pongpat Kamolpornsompol (พงศ์ภัทร์ กมลพรสมพล) (1964)  intitulée …

''Ming Nakkomping Kawn'' (มิ่งนครพิงค์ขวา), (La vénérée cité radieuse),

…une Huile et acrylique – or et argent de 200 x 290 affichée à 390.000 bahts (7.800 euros)

 

 

 

Je n'ai pratiquement pas parlé du restaurant de la ''Comedara'' et pour causece n'est pas l'objet de cette chronique et je ne m'y suis pas encore attablé.

 

Cependant j'irai y faire un tour, et si la cuisine en vaut la peine je rédigerai une chronique à son sujet.

Dans le cas contraire, pour ne pas nuire aux artistes qui ont tant besoin de lieux d'exposition, je garderai le silence.

 

 

D'ores et déjà sachez que le peintre ''Chalermchaï Kositpipat'', (เฉลิมชัย โฆษิตพิพัฒน์) à qui j'ai consacré une chronique, semble cautionner cet endroit puisque sa photo figure d'emblée et d'entrée sur la plaquette du menu.

 

Un menu dont les prix semblent raisonnables pour … des touristes puisque le prix des plats varie entre 100 et 200 bahts, 350 pour le plus cher.

 

 

   

 

 

Trois œuvres  du peintre Praman Thawul (1965) (ถวัลย์ ประมาณ) (1965)

 

A gauche : ''Puissance'', (พลัง) un acrylique sur toile de 90 x 130 affiché à 90.000 bahts (1.800 euros)

 

Au centre : ''Bouddha calmant les eaux'', (พระพุทธห้ามสมุทร) un acrylique sur toile de 70 x 90 proposée à 35.000 bahts (700 euros)

 

(Nota bene : Cette position du bouddha, la 23ème attitude, correspond au Bouddha du Lundi et comporte deux versions : Le jour de la réconciliation familiale ou l'apaisement des pluies torrentielles, voire Bouddha calmant les eaux de la mer.)

 

A droite : ''Lotus n'atteignant pas le dharma'', (บัวไม่ถึงธรรม) un acrylique sur toile de 80 x 150 mis à prix 40.000 bahts (800 euros)

 

 

 

Le lieu où se trouvaient toutes ces belles œuvres, car peut-être ont-elles été remplacées maintenant par d'autres, s'appelle …

             COMEDARA – คำดารา

                                                          …une galerie à suivre.



21/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres