MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

RAMKHAMHAENG LE GRAND


RAMKHAMHAENG LE GRAND : (1239-1298/1318 ?)

 

 

 

 

Le monument des trois rois, sur la place du même nom à Chiang-Maï.

Ce monument a été érigé pour commémorer l'alliance de trois petits souverains t'aïs qui allaient faire, pour au moins deux d'entre eux, de leur héritage paternel un grand royaume.

De gauche à droite, Ramkhamhaeng roi de Sukhothaï, Mengraï roi du Lanna et Muang roi de Phayao.

 

   

 

Le nom de Ruang (ร่วง) attribué au roi de Sukhothaï, dans la légende que nous avons intitulée ''La légende de la triple alliance de 1287'' était en fait celui de la dynastie de ce roi.

 

Ramkhamhaeng, (พ่อขุน รามคำแหง) puisque tel était le véritable nom du Ruang de la légende, fut le 3ème roi de la dynastie Phra Ruang de Sukhothai. (ราชวงศ์พระร่วง)

 

Une dynastie qui durera près de 200 ans.

 

L'origine de ce lignage royal remonte aux environs de 1238, et sa fin coïncide avec la mort de Thammaracha IV ou Phra Maha Thammaracha, (พระมหาธรรมราช) (*) vers 1438. Un roi qui fut imposé à Sukhothaï par Ayutthaya.

 

 

(*) Prononcer Thammaratcha.

 

 

 

D'ailleurs au décès du roi Thammaracha IV, le roi d'Ayutthaya d'alors trouvera beaucoup plus simple d'annexer le royaume de Sukhothaï plutôt que lui redonner un souverain… à ses ordres !...

 

 

Déjà, entre 1365 et 1378, Sukhothaï en période de déclin avait dû prêter allégeance à cette puissance montante qu'était alors le royaume d'Ayutthaya !...

 

 

 

Un petit peu d'Histoire ?!...

          …..  Ou un petit peu plus de légende ?!...

 

 

Ce fut vers 1238, que des descendants d'immigrés T'aïs  venus du sud de la Chine, s'émancipèrent des maîtres de leur terre d'accueil en créant un petite ''cité état'' t'aïe dans un territoire Môn sous occupation Khmère !....

 

Parmi ces arrières petits-fils d'immigrés certains comme Bang Klang Hao, (บางกลางหาว) père de Ramkhamhaeng, occupaient alors des postes clefs dans l'administration Khmère.

 

Lorsque ces ''fonctionnaires'' se sentirent suffisamment ''forts'' et capables de s'administrer par eux-mêmes, mettant à profit les difficultés auxquelles se heurtaient les Khmers sur le déclin, et surtout en lutte avec les Sino-mongols, ceux de Kubilaï Khan, ils prirent le premier prétexte venu pour se constituer en cité indépendante.

 

 

Ayant d'autres chats à fouetter, et peut-être aussi dans l'incapacité de réagir à temps, les Khmers ne s'inquiétèrent pas outre mesure de cette petite rébellion qui ne devait pas être la première.

 

Mais de petits succès en petits succès vers 1249,  soit une dizaine d'années plus tard, Bang Klang Hao (บางกลางหาว) fut élu roi de Sukhothaï sous le nom de Sri Indraditiya ou Pho Khun Sri Inthrathit, (พ่อขุนศรีอินทราทิตย์) tandis que l'empire Khmer poursuivait son déclin et allait devenir que l'ombre de lui-même !...

 

 

À la mort de ce premier roi de Sukhothaï, son fils aîné Ban Müang (บานเมือง) lui succéda, sous le titre de Pho Khun Ban Muang (พ่อขุนบานเมือง) mais … pour peu de temps.

 

Alors au décès de ce premier enfant, le second Ramkhamhaeng, ceignit la couronne portée par son aîné et reçu en héritage la toute petite principauté de Sukhothaï, qui allait avec !...

 

 

 

   

 

 

A gauche l'empire khmer conduit alors par JAYAVARMAN VII (1184-1201) est à son apogée. C'est le début du XIIIe siècle. (Philippe-Auguste est roi de France)

 

Au centre le royaume de Sukhothaï sort de terre. C'est presque la fin de la 1ère moitié du XIIIe siècle puisque nous sommes en 1238.

 

INDRAVARMAN II (1219-1243) à la tête de l'empire khmer n'a succédé à son père que 18 ans après sa mort ?!... ce qui semble signifier que tout ne va pas pour le mieux dans l'empire Khmer, mais que le malheur des khmers fait le bonheur des t'aïs en mal d'indépendance.

(En France Louis IX est roi depuis 4 ans.)

 

A droite le royaume de Sukhothai au décès de Ramkhamhaeng vers 1298/99. C'est la fin du XIIIe siècle.

 

Dans l'empire khmer JAYAVARMAN VIII (1243-1295) renverse INDRAVARMAN II. Ce roi hindouiste avec l'aide des brahmanes met ainsi fin aux années où le pouvoir donnait sa préférence au bouddhisme. Par zèle religieux Indravarman II va délaisser les affaires de l'empire pour imposer le brahmanisme. Il sera obligé abdiquer en 1295 en laissant de son empire que l'ombre de lui-même.

 

Mais alors le royaume de Sukhothaï atteignait son apogée, le Lanna était né ainsi que … le royaume d'Ayutthaya qui finira par annexer ces deux premiers royaumes.    

(En France régnait Philippe le Bel.)


NB : Le tracé blanc représente les frontières du Cambodge actuel.

 

 

 

Très vite Ramkhamhaeng étendit son royaume tant grâce à ses qualités personnelles qu'au bouddhisme, dont il fut l'un des fervents propagateurs.

 

Cependant il n'est pas impossible, mais ce n'est que mon avis personnel, que le consentement, voire l'aide des Mongols ait/aient été aussi pour quelque chose dans sa montée en puissance ?!....

 

Car Ramkhamhaeng entretenait de très bons rapports avec eux. Ainsi entre 1282 et 1323, Sukhothaï envoya sept missions en Chine, et Ramkhamhaeng lui-même ira à deux reprises rendre visite à Kubilaï Khan en signe d'allégeance.

 

Cela fait pratiquement une visite tous les cinq ans !...

 

Kubilaï Khan aimait particulièrement recevoir ses vassaux. C'était pour lui comme une jouissance et une reconnaissance de sa toute puissance.

 

Le roi d'Annam Trần Thái Tông (1225-1258) et son fils Trần Nho'n Tông ou Trần Nhân Tông (1279-1293) ne lui donneront jamais cette joie. Alors Kubilaï Khan se déchainera contre l'Annam et en sera à chaque fois … pour ses frais !....

 

On ne peut pas toujours gagner !...

 

 

Dès la fin du règne (*) de Ramkhamhaeng, vers 1298/1299, son royaume se réduisit comme une peau de chagrin.

 

 

(*) La date du décès de Ramkhamhaeng varie de 19 ans selon les historiens ?!....

 

 

 

Car son fils, Lœithai (เลอไท) s'intéressa beaucoup plus aux affaires de l'esprit qu'aux affaires temporelles … et du domaine royal.

 

 

 

 

Alors grand nombre de petits royaumes qui avaient prêté allégeance à Sukhothaï, comme Uttaradit, Viang-Chan (Vientiane), Louang-Prabang, pour ne citer que ceux-là se libérèrent de la tutelle de Sukhothaï !....

 

En 70 ans le royaume de Sukhothaï que Ramkhamhaeng mit 20 ans à constituer, s'émiettera et perdra sa puissance.

 

Puis Sukhothaï à qui l'on prêtait allégeance deviendra à son tour un royaume vassal, qui s'éteindra en laissant derrière lui de magnifiques témoins de sa grandeur passée.

 

 

 

La dynastie des Ruang :

(Les dates sont approximatives et à ne pas prendre à l'unité près !...)

 

1er roi :

Sri Indraditiya (1249-1257)

Ou Pho Khun Sri Inthrathit, (พ่อขุนศรีอินทราทิตย์)

(Père de Ramkhamhaeng.)

 

2ème roi :

Bang Muang (1257-1277/8)

Ou Pho Khun Bang Muang (พ่อขุนบานเมือง)

(Frère aîné de Ramkhamhaeng.

 

3ème roi :

Ramkhamhaeng … lui-même !.... (1277-1298 ( ?))

 

Ramkhamhaeng décède alors que son fils, qui sera le quatrième roi de Sukhothaï, est en visite en Chine. De ce fait une régence est assurée jusqu'au retour du voyageur.

 

Intérim ou régence ( ?) :

Pu Saïsongkhram (ปู่ไสยสงคราม)

 

4ème roi :

Pho Khun Lœithai (1298-1347)

Ou Phaya Lœithai (พญาเลอไท)

(Fils de Ramkhamhaeng)

 

5ème roi :

Pho Khun Nguanamthom     (1347)

Ou Phaya Nguanamthom (พญางั่วนำถม)

(Vraisemblablement un régent ?!...)


6ème roi :

Pho Khun Luethaï ou Lithaï (1347-1374)

Ou Phaya Luethaï (พญาลือไท)

Ou Thammaracha I (พระมหาธรรมราชาที่ 1)

(Fils de Lœithai 4ème roi, donc petit fils de Ramkhamhaeng)

 

Au décès de ce roi, Ayutthaya intervient dans les affaires du royaume de Sukhothaï et en fait son vassal.

 

7ème roi :

Phya Sai Leu Thai (1368-1374 /1399)

Ou Phra Maha Thammaracha II (พระมหาธรรมราชาที่ 2)   

 

8ème roi :

Phya Sai Luthai (ไสยลือไท) (1399-1419)

Ou  Phra Maha Thammaracha III (พระมหาธรรมราชาที่ 3)

 

9ème roi :

Borommapan  (บรมปาล) (1419-1438)

Ou Thammaracha IV (พระมหาธรรมราชาที่ 4)

(Dernier roi de Sukhothaï)                               

 

 

Quelques dates Clefs :

(Là encore, à ne pas prendre à l'unité près.)

 

1238 :

Khun Bang Klang Hao (ขุนบางกลางหาว) (père de Ramkhamhaeng) et Khun Pha Müang (ขุนาเมือง) font sécession en créant une cité t'aïe dans l'empire Khmer.

 

1239 : (?)

Naissance de Ramkhamhaeng. Il serait né la même année que Mengraï, roi du Lanna et fondateur de Chiang-Maï ?!....

 

1249 :

Khun Bang Klang Hao (ขุนบางกลางหาว) aurait été élu roi de Sukhothaï. Il prend le nom de :      Sri Indraditiya ou Pho Khun Sri Inthrathit, (พ่อขุนศรีอินทราทิตย์)

                                          Ramkhamhaeng avait 10 ans

 

1258 :

Les Khmers sont chassés loin de Sukhothaï.

Mort de Sri Indraditiya – son fils aîné Bang Muang (1257-1277/8) ou Pho Khun Bang Muang (พ่อขุนบานเมือง) lui succède.

 

Ramkhamhaeng hérite de la chefferie de  Sri Satchanalaï  (ศรีสัชชนาลัย) une cité jumelle à 50 kilomètres de Sukhothaï.

                                                Ramkhamhaeng avait 19 ans

 

1277 :

Ramkhamhaeng devient le 3ème roi de Sukhothaï              

C'est aussi l'année de la Triple alliance ?!....

                                                Ramkhamhaeng avait 38 ans

 

1294 :

Ramkhamhaeng va en Chine.

 

1298 :

Fin du règne et mort de Ramkhamhaeng ?.... 

                                                Ramkhamhaeng avait 59 ans

 

1317 :

Autre date de la mort de Ramkhamhaeng ?....                   

                                                Ramkhamhaeng avait 78 ans

 

 

 


 

De gauche à droite, Ramkhamhaeng roi de Sukhothaï, Mengraï roi du Lanna et Muang roi de Phayao. Tels qu'on peut les voir sur la place du monument des trois rois à Chiang-Maï.

 

 



28/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres