MerveilleuseChiang-Mai

MerveilleuseChiang-Mai

KHÊNE (LE) ou KHÊN ou KHEAN

KHÊNE (LE) ou KHÊN ou KHEAN
KHÊNE (LE) ou KHÊN ou KHEAN :

 

(Trois Khênes de 16 pipes dit, Khêne paet (pèt).)

 
 

KHÊNE (Le) ou KHÊN ou KHAEN

En Lao : ແຄນ, et en Thaï : แคน

 

 

Le khêne appartient à la grande famille des orgues à bouche et à anche libre.

 

C’est l’un des ancêtres de l’harmonica, l’harmonium, l’accordéon, le mélodica, le concertina et bien d’autres. Quelques khênes ont été retrouvés dans des tombes chinoises vieilles de plus de 2.000 ans.

 

C’est un instrument du sud-est asiatique qu’on attribue souvent au Laos. Mais le Laos, et très exactement le nord du Laos (la région de Luang Prabang) n’est qu’une partie de l’aire culturelle où le khêne a connu son âge d’or. 

 

Cette aire culturelle couvre en fait, l’ancien Lanna, (Chiang-Maï – Chiang-Raï et Chiang-Saen.), une partie nord-est de la Birmanie (Chiang-Tung), le Sipsongpanna au sud de la Chine (Chiang-Rung), l’ancien Lan Xang (Luang-Prabang), et évidemment l’Isaan dans le nord-est de la Thaïlande.

 

Le Khêne était alors comme le fédérateur de toute cette partie du sud-est asiatique. Et ce n’est pas sans raison si le roi Siamois Chulalongkorn (1868-1910), ou rama V, l’a fait interdire au Siam après avoir annexé le Lanna (1892) et fait main basse sur l’Isaan !...

 

Aujourd’hui le khêne a retrouvé droit de cité en ces régions.

 

C’est un instrument qu’on trouve aussi dans le nord Viet-nam et au Cambodge, où il se nomme ‘’mbuat‘’ ou ‘’ploy‘’.

 

 

Les joueurs de Khêne s’appellent des mö Khêne-s ou mokhêne-s, des maîtres jouant du khêne.

 

 

Il existe quatre catégories de Khênes.

 

1/ Le Khêne hok (แคนหก), ou Khêne 6.

     Un khêne de 6 pipes, (*) ou de 3 paires de tuyaux, dont les plus longues

      mesurent 40 centimètres.

     Comme il n’a que 5 notes (si-do-ré-fa-sol) il n’est plus utilisé, sauf par les enfants

      et les décorateurs.

 

2/ Le Khêne djet (แคนเจ็ด), ou petit khêne, ou Khêne 7.

     Un khêne de 7 rangées de pipes, soit en tout, 14 pipes.

 

3/  Le Khêne Paet (Pèt) (แคนแบด), ou khêne 8.

      Un khêne de 8 rangées de pipes, soit en tout, 16 pipes.

 

4/ Le Khêne kao (แคนเก้า), ou khêne 9.

     Un khêne de 9 rangées de pipes, soit en tout, 18 pipes, dont les plus longues

    peuvent atteindre jusqu’à 2 mètres 80. C’est à cause de cet encombrement et

     des difficultés causées par son transport qu’il est de moins en moins utilisé.

 

 

Les pipes ou tuyaux (ท่อ):

 

Elles sont en bambou, mais d’un bambou particulier appelé ‘’Maï-kou-khêne‘’ (ไมกู่แคน), coupé et séché dans certaines conditions.

 

Elles sont équipées d’une anche libre en cuivre, en laiton ou en argent, c’est selon, et percées par un trou qui lorsqu’elles sont assemblées en radeau se situe juste au-dessus de la chambre d’air (เต้าแคน).

 

Le trou des deux premières pipes, les plus longues, est face au joueur, et sont obstruées par ses pouces. Alors que les trous des autres pipes, situés de part et d’autre de l’instrument font le jeu des autres doigts. 

 

Ces pipes sont, dans un premier temps, assemblées par paires et en forme de radeau au moyen d’une herbe connue sous le nom de ‘’yha nang‘’ (หญ้านาง).

 

 

Le sein du Khêne ou ‘’tao-khêne‘’ (เต้าแคน)

 

Ensuite, à peu près au tiers de ce radeau de pipes, une chambre d’air, ou un réservoir d’air, appelé ‘’tao-khêne‘’ (เต้าแคน) est installé.

 

L’assemblage se fait au moyen d’une mélasse de cire noire le ‘’khi sout‘’ (ขี้สูท), qui ne colle pas et ne sèche pas, et qui est une excrétion produite par de petites abeilles.

 

 

En règle générale, les khênes de type 2 et 3 mesurent entre 60 centimes et un mètre, et pèse dans les trois cents grammes.

 

 

Le khêne se joue en ‘’continue‘’, c’est-à-dire sans reprendre sa respiration puisqu’il suffit d’inspirer et d’expirer de l’air pour faire vibrer les anches.

 

Il propose une gamme pentatonique (5 tons), et se joue aussi bien en solo que dans un ensemble.

 

Souvent les musiciens improvisent à partir d’un répertoire de mélodies populaires.

 

 

(*)   Chaque pipe porte un nom. En allant des plus longues aux plus courtes,

         et de gauche à droite par rapport à l’embouchure, ces noms sont les suivants.

 

 

1/ Le Khêne hok (แคนหก), ou Khêne 6.

 

          Pipes de gauche                      Pipes de droite

3ème  Mè-Koï-Saï   แม่ก้อยซ้าย       Lap-Toung  ฮับทุ่ง

2ème  Mè-Kè         แม่แก่                Sa-Nèn      สะแนน

1ère   Po-Saï         โป้ซ้าย          Po-Kwa-Ru-Mè-Sè  

                                           โป้ขวาหรือแม่แซ    

                                    Embouchure

 

2/ Le Khêne djet (แคนเจ็ด), ou petit khêne, ou Khêne 7.

 

          Pipes de gauche                      Pipes de droite

7ème  Koï-Saï        ก้อยซ้าย            Koï-Kwa     ก้อยขวา

6ème  Sa-Nèn        สะแนน          Mè-Koï       แม่ก้อย

5ème  Mè-Koï-Saï   แม่ก้อยซ้าย       Louk-Wiang ลูกเวียง

4ème  Mè-Koï-Kwa  แม่ก้อยขวา       Lap-Toung  ฮับทุ่ง

3ème  Mè-Kè         แม่แก่                Sa-Nèn      สะแนน

2ème  Mè-Wiang     แม่เวียง              Mè-Sè       แม่แซ

1ère   Po-Saï         โป้ซ้าย          Po-Kwa      โป้ขวา

      

                                      Embouchure

 

 

3/  Le Khêne Paet (Pèt) (แคนแปด), ou khêne 8.

         

          Pipes de gauche                      Pipes de droite

8ème Sep-Saï          เสพซ้าย         Sep-Kwa    เสพขวา

7ème  Koï-Saï        ก้อยซ้าย        Koï-Kwa     ก้อยขวา

6ème  Sa-Nèn        สะแนน          Mè-Koï       แม่ก้อย

5ème  Mè-Koï-Saï   แม่ก้อยซ้าย       Louk-Wiang ลูกเวียง

4ème  Mè-Koï-Kwa แม่ก้อยขวา     Lap-Toung  ฮับทุ่ง

3ème  Mè-Kè         แม่แก่            Sa-Nèn      สะแนน

2ème  Mè-Wiang     แม่เวียง          Mè-Sè       แม่แซ

1ère   Po-Saï         โป้ซ้าย          Po-Kwa      โป้ขวา 

                                     

                                      Embouchure

 

 

4/ Le Khêne kao (แคนเก้า), ou khêne 9.

 

          Pipes de gauche                             Pipes de droite

 

9ème Sep-Saï          เสพซ้าย         Sep-Kwa    เสพขวา

8ème  Sep-Saï       เสพซ้าย         Sep-Kwa    เสพขวา

7ème  Koï-Saï        ก้อยซ้าย        Koï-Kwa     ก้อยขวา

6ème  Sa-Nèn        สะแนน          Mè-Koï       แม่ก้อย

5ème  Mè-Koï-Saï   แม่ก้อยซ้าย     Louk-Wiang ลูกเวียง

4ème  Mè-Koï-Kwa แม่ก้อยขวา     Lap-Toung  ฮับทุ่ง

3ème  Mè-Kè         แม่แก่            Sa-Nèn      สะแนน

2ème  Mè-Wiang     แม่เวียง          Mè-Sè       แม่แซ

1ère   Po-Saï         โป้ซ้าย          Po-Kwa      โป้ขวา 

 

                                                                Embouchure

 

 

Nota : Hormis les pipes du Khêne Hok, toutes les pipes des autres khênes, placées à l’identique, portent le même nom.

 

                                                                                                                               

Mes sources :

La médiathèque de la communauté Française de Belgique.

Le musée du Quai Branly.

http://www.quaibranly.fr/cc/pod/resultats.aspx?c=1

http://le-bruit-qui-pense.over-blog.com/article-33506374.html

www.board.esanupdate.com/index.php?...0

Et un fabriquant de Khênes.

 

 





Commentaires

  • Bonjour. Ou est votre fabriquant de khenes.
    Merci

    • jean 26 messages

      Bonjour
      Les photos que vous avez vues ont été faites sur le marché du dimanche de Chiang-Mai. J’irai y faire un tour ce dimanche pour voir si cet exposant est toujours là. De ce fait vous aurez une réponse au plus tôt lundi. Sans réponse ce lundi 12 octobre c’est que l’artisan n’expose plus ; et comme je ne sais pas où le joindre ?!....
      En attendant je me suis occupé de votre demande et un collègue, demeurant l’Issan, Monsieur Bernard de Guilhermier m’a communiqué les coordonnées d’un fabriquant de khènes demeurant à Nakhon Phanon et dont le site est le suivant :
      http://www.can-dd.com/ Je ne peux faire mieux pour vous satisfaire.
      Bien à vous
      Le Jean de la Mainate

    • Oui justement c'etait pour Bernard ma demande.
      Merci de votre reponse

    • jean 26 messages

      l'artisan fabricant des instruments de musique n'expose plus au marché du dimanche. Malgré les khènes qu'il exposait il ne fabrique pas de khène mais des ''so-sam-saï'' (????????). Je n'ai pas réussi à avoir son adresse. Cependant j'ai su qu'il était de lamphun et que son téléphone est : 089.635.7223
      Le Jean de la Mainate